Thuéry, parole à la défense

  • Laurent Thuery a pris en charge le secteur de la défense en 2018.
    Laurent Thuery a pris en charge le secteur de la défense en 2018. Icon Sport
Publié le

Le trop peu connu entraîneur de la défense Laurent Thuéry, qui a porté le maillot de Pau au début de la dernière décennie, a pris de l’épaisseur dans le staff toulousain. Découverte.

Son passage à Pau

J’ai fait mon centre de formation au Stade toulousain, j’ai eu la chance de jouer un peu en équipe première. Mais la route était bouchée et je suis parti à Pau en Pro D2, où j’ai vécu deux belles années (de 2010 à 2012, N.D.L.R.) et découvert une région superbe. J’étais dans un excellent groupe de jeunes joueurs, entraîné par Joël Rey, Conrad Stoltz, et David Aucagne la seconde année. La deuxième saison, il y a eu les phases finales au bout. Malgré la défaite en finale d’accession contre Mont-de-Marsan, la demie gagnée face à La Rochelle au Hameau fut magnifique.

Son lien avec la Section

Je garde de bons souvenirs et je suis en contact avec d’anciens coéquipiers : Julien Dumora, Sébastien Descons, Clément Darbo, Frédéric Manca et j’en oublie ! On avait une belle bande et nos femmes étaient amies. Retrouver ce club, et revenir au Hameau chaque saison, est toujours un moment particulier pour moi.

Son basculement vers le coaching

J’ai toujours eu un œil sur la stratégie, pour savoir comment ça marchait. Je savais qu’un jour, ça me plairait d’entraîner. C’est arrivé relativement tôt (26 ans, N.D.L.R.), ce qui n’était pas prévu, mais c’est un choix de carrière. Naturellement, mon futur se situait plus là que sur le terrain. J’étais joueur à Valence-d’Agen en Fédérale 1 et, par des intermédiaires, je suis entré en contact avec Ugo (Mola) pour intégrer le staff toulousain.

Son goût pour la défense

Joueur, j’avais plus de qualités défensives qu’offensives. Plaquer m’a toujours plu et j’avais un regard là-dessus. Avec mon goût pour ce secteur, j’ai approfondi les choses pour en devenir coach. La défense a une importance encore plus forte aujourd’hui pour ne pas donner de points faciles dans les matchs couperets. Aussi pour récupérer des ballons et jouer les turnovers, ce qu’on aime ici. La défense sert à nourrir notre attaque.

Son travail sur ce secteur

Individuellement, on développe les joueurs sur le plaquage, la circulation, le placement. Et il y a l’aspect collectif où il faut créer des automatismes sous fatigue. Je m’appuie sur un groupe de leaders défensifs qui sont davantage "briefés" que les autres. Les repères doivent être ancrés et j’aime les amener à prendre du plaisir à défendre ensemble. Il le faut pour être efficace. Ce n’est pas simple à atteindre car c’est une tache plus obscure que d’attaquer. Mais, quand je les vois s’encourager ou se congratuler après une grosse phase défensive… En match, je suis en bord de terrain, ce qui permet de corriger des petites choses, de rassurer ou faire passer des messages. Mais les joueurs ont une sensation différente et le jeu leur appartient.

Titres de meilleur staff 2019 et 2021

C’est plaisant d’être élus par nos pairs, de vivre un moment différent du quotidien, d’échanger avec d’autres entraîneurs après la cérémonie. Cela reste un trophée et on est là pour en gagner, même si celui-là est plus anecdotique. C’est une belle récompense mais on veut surtout remercier les joueurs car ce sont eux, en faisant le job sur le terrain, qui nous ont envoyés sur la scène.

Son avenir personnel

Je ne me projette pas très loin. Manager un jour ? Pourquoi pas, mais je veux dans l’immédiat être le plus performant possible sur la défense, mon domaine actuel qui me tient à cœur, et continuer à échanger avec les coachs sur les autres secteurs. Quand on bosse la défense, on étudie toutes les attaques et c’est intéressant de partager nos sensations, notamment pour créer un lancement offensif.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?