Toulouse discute avec Dupont et Ntamack pour des prolongations de contrat à long terme

  • Toulouse veut sécuriser Dupont et Ntamack
    Toulouse veut sécuriser Dupont et Ntamack Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le champion de France et d’Europe est actif actuellement sur le marché des transferts. Il l’est aussi en interne, entre des prolongations à venir et les discussions entamées avec ses internationaux.

Il est beaucoup question de Matthieu Jalibert ou Melvyn Jaminet parmi les Bleus sous contrat à animer le marché. Mais, à Toulouse, la majorité des internationaux français sont engagés jusqu’en juin 2023. Le manager Ugo Mola et le président Didier Lacroix n’ont pas caché ces derniers mois leur volonté d’étendre au-delà de cette date le projet en place. Des discussions ont donc débuté avec Julien Marchand, Thomas Ramos, François Cros, mais aussi Antoine Dupont et Romain Ntamack. En cédant Cheslin Kolbe (aussi engagé jusqu’en 2023) à Toulon cet été contre une grosse indemnité financière, le champion de France et d’Europe a-t-il montré que ses joueurs n’étaient pas intouchables ? La situation est très différente. Contrairement au Springbok, aucune velléité de départ n’a été manifestée chez les éléments cités précédemment. Au contraire, le souhait est commun de poursuivre l’aventure et de s’inscrire dans la durée. Les prolongations de Dupont et Ntamack, joyaux du Top 14 et du XV de France, seraient un signal fort mais s’accompagneraient d’une substantielle revalorisation salariale. Encore une fois, ces cas diffèrent de celui de Kolbe - dont les conseils insistaient pour une importante augmentation de ses émoluments - par leur aspect emblématique en club mais aussi en sélection, le lien entre les deux étant cher à Didier Lacroix. Pour trouver un accord que tout le monde espère, les parties pourraient s’entendre sur un contrat à long terme, avec des portes ouvertes pour satisfaire aux envies de chacun.

Faumuina et Guitoune vont prolonger

Par ailleurs, les échanges ont avancé avec plusieurs autres joueurs de l’effectif actuel en fin de contrat en juin 2022, comme indiqué par La Dépêche du Midi. Le pilier droit Charlie Faumuina (34 ans) va continuer une saison supplémentaire alors que staff et dirigeants n’attendaient que des garanties sur son désir et son physique. D’autant plus que le marché à son poste est historiquement plus porteur en année de Mondial. Le centre ou ailier Sofiane Guitoune (32 ans), bientôt de retour de blessure et qui demeure un cadre du vestiaire, devrait aussi rester au moins une saison de plus. Surveillé par quelques écuries de Top 14 dont le Racing 92, le troisième ligne Antoine Miquel (27 ans) pourrait également rempiler. Avec les deux frères Arnold (31 ans), les discussions ont été entamées voilà plusieurs mois. Les Australiens Richie et Rory seraient enclins à prolonger le plaisir dans la Ville rose.

Mauvaka est ciblé

Derrière, il faudra peut-être effectuer des arbitrages, même si l’arrêt de Yoann Huget et le départ de Cheslin Kolbe ont laissé une marge de manœuvre salariale. Le dossier Pierre-Louis Barassi est ficelé, celui Melvyn Jaminet est une priorité mais celui concernant Arthur Vincent sera plus difficile à finaliser, surtout que Montpellier veut absolument conserver son international. Les décideurs toulousains ont la possibilité de privilégier une prolongation de Zack Holmes (31 ans), qui donne satisfaction au centre. À l’aile, où Arthur Bonneval est en fin de contrat (et où Matthis Lebel possède une option jusqu’en 2024), la piste du Rochelais Arthur Retière semble abandonnée. Celles du Palois Aminiasi Tuimaba — qui devrait prolonger au Hameau — ou du Bordelais Nathanaël Hulleu, engagé mais peu utilisé, auraient été étudiées.

Enfin, si le talonneur international Peato Mauvaka (24 ans) - très apprécié du staff toulousain - est aussi sous contrat à Ernest-Wallon jusqu’en 2023, il fait l’objet de convoitises. Lyon s’est montré intéressé par son profil dans le passé et Toulon, comme évoqué récemment par RMC Sport, le suivrait de près. En fonction du choix du Racingman Teddy Baubigny, sur le départ, certains prétendants pourraient profiter de sa concurrence au quotidien avec le capitaine Julien Marchand pour tenter de le convaincre de quitter les Rouge et Noir.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?