Un changement de braquet lors des matchs à l'extérieur pour le CA Brive ?

  • Le CAB se montre quasi-intouchable à la maison, à l'extérieur en revanche...
    Le CAB se montre quasi-intouchable à la maison, à l'extérieur en revanche... Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Invaincus à la maison, les Brivistes n’ont pas encore ramené le moindre point de leurs déplacements. Jusqu’alors, le staff opte pour une rotation entre les matchs à domicile ou à l’extérieur...

Quatorze points sur quinze à domicile, zéro sur dix à l’extérieur. Le CAB montre deux visages depuis le début de saison, selon s’il évolue sur sa pelouse d’Amédée-Domenech ou loin des terres corréziennes. Pour l’heure, Jeremy Davidson a choisi une stratégie assez claire : mobiliser un maximum de joueurs. Un choix assumé : « Il faut garder tout l’effectif sur le pont, justifie le manager nord-irlandais. On a une cinquantaine de joueurs à l’entraînement, avec les espoirs. Il faut donner un maximum de temps de jeu à tout le monde pour terminer la saison de manière positive. »

Une stratégie qui porte ses fruits, tant que les Brivistes se montrent intraitables devant leur public. Maintenant, un bon résultat à l’extérieur pourrait permettre de changer de braquet. Le déclic recherché pour voir plus haut ? « Il faut gagner en constance, notamment à l’extérieur, concédait Jeremy Davidson samedi après la victoire contre le Stade français. Nous n’avons pas encore ramené le moindre point de nos déplacements. »

Et si le déplacement à Toulon était le bon moment ? Face à des Varois plongés dans le doute, le staff pourrait opter pour une stratégie légèrement différente. Jusqu’alors, Jeremy Davidson a procédé à douze changements, que ce soit entre la victoire contre Perpignan et le revers à Montpellier ou entre le succès contre Pau et la défaite à Bordeaux. Ce ne sera pas forcément le cas sur la rade…

Des retours en deuxième ligne pour poursuivre l’émulation

Certains cadres pourraient enchaîner à l’image de la charnière Abadie-Hervé, jusqu’alors préservée des matchs loin du Stadium (seul le demi de mêlée a disputé vingt-six minutes à Chaban-Delmas). D’autres au contraire pourraient en profiter pour souffler, comme la deuxième ligne Ratuva-Lees, très utilisée sur les cinq premières journées. Une rotation au poste devenue possible en raison des retours de blessure de Lucas Paulos et d’Andrès Zafra, deux potentiels titulaires…

Des changements attendus certes dans le XV de départ mais moins nombreux qu’à l’accoutumée. Le premier pas vers ce changement de braquet ?

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?