Tombeur du leader montois, Oyonnax passe à l’offensive

  • Tony Ensor, l’arrière oyonnaxien, tente d’échapper à la défense montoise.
    Tony Ensor, l’arrière oyonnaxien, tente d’échapper à la défense montoise. MAXPPP - Catherine AULAZ
Publié le , mis à jour

Face au leader jusqu’alors invaincu, l’équipe de l’Ain s’est offert son premier bonus offensif de la saison en apportant une nouvelle dimension à son jeu.

À trois minutes près Oyonnax aurait pu réaliser le grand chelem face aux Montois : une victoire aux dépens du leader invaincu, un bonus offensif et un record. « Nous voulions boucler un quatrième match consécutif sans encaisser d’essai », explique le troisième ligne Kévin Lebreton. À trois minutes de la sirène, un ballon perdu à quelques mètres de la ligne montoise, en cherchant à marquer leur cinquième essai de la soirée a privé les Oyomen de ce record, après avoir préservé leur en-but durant 352 minutes.

Malgré ce petit accroc, la meilleure défense du championnat, soutenue dans sa tâche par une conquête sans faille, n’a pas failli face à la meilleure attaque. « En étant privés de ballons nous n’avons jamais pu lancer notre jeu », concède William Wavrin, le capitaine montois.

Performants en défense, efficaces dans la conquête, malgré le regret exprimé par Joe El Abd de « n’avoir pas pu marquer d’essai sur les ballons portés », les Oyomen se sont aussi, comme à leur habitude, montrés disciplinés avec seulement six pénalités sifflées contre eux. Les bases ne sont pas nouvelles. Elles ont, depuis le début de saison, tissé le fil rouge du jeu oyonnaxien enrichi face au leader montois d’une dimension offensive accrue. « L’attaque constitue la meilleure forme de défense », résume l’entraîneur oyonnaxien en poursuivant « il y a la victoire, il y a ce supplément d’un premier bonus offensif, mais ce qu’il faut retenir avant tout c’est la performance, la façon dont nous avons su construire notre match. En face il y avait une grosse équipe et le groupe a montré son vrai niveau. Je suis fier de nos joueurs. Il n’y a qu’un point noir, cet essai encaissé en fin de match qui nous rappelle l’importance des détails. »

Nouvelle étape

Devant son public, Oyonnax a livré sa prestation la plus aboutie de la saison. Le centre Théo Millet veut l’inscrire dans une logique de progression « à domicile nous avons eu une défaillance, mais à l’extérieur notre groupe s’est construit. Notre victoire à Vannes nous a fait avancer. Sur le terrain on sent une forme de sérénité, de maîtrise. Tout le monde se parle. Ce match contre Mont-de-Marsan marque une nouvelle étape, mais il va aussi nous apporter encore plus de confiance pour la suite. »

À la confiance accrue, aux cinq points versés au capital s’ajoute un autre bénéfice certainement pas anodin aux yeux de Joe El Abd qui, alors que son équipe enchaînait les mêlées sous les perches montoises, n’a pas hésité à exhorter du geste le public de Mathon : « Nous sommes là tous ensemble, nous avions besoin de nos supporters. La dernière fois que nous avons reçu un tel soutien c’était en mars 2020, face à Grenoble. On a à nouveau senti une fusion entre l’équipe et ses supporters. Si nous avons réussi notre meilleure performance de la saison c’est aussi grâce à eux. »

Oyonnax est passé à l’offensive. Ce n’est qu’une étape. « Montauban arrive » avertit le patron des Oyomen.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Piere DUNAND
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?