Derrière Chambéry, Valence-Romans se positionne !

  • Deuxième au classement les Damiers gardent le cap sur leur objectif : la remontée en Pro D2.
    Deuxième au classement les Damiers gardent le cap sur leur objectif : la remontée en Pro D2. Photo Hélène Brasseur
Publié le

Les coalisés de la Drôme se positionnent un peu plus solidement encore dans le sillage du leader chambérien qui garde lui aussi le cap. Massy complète ce tiercé gagnant.

Onze heures du matin. Hé non, il ne s’agissait pas d’un dysfonctionnement du site officiel de la FFR mais bel et bien de l’horaire du coup d’envoi de la toute première rencontre, dans l’ordre chronologique s’entend, de ce cinquième acte. Et il faut croire que trois semaines avant le très décrié passage à l’heure dite « d’hiver », Valence-Romans, dauphin de Chambériens battus une semaine plus tôt sur les bords du Rhône, a réglé sa pendule pour de bon.

Certes, cette frange-là du classement ne subit pas de modification majeure dans la mesure où les Savoyards sont encore et toujours aux manettes suite au revers infligé à Blagnac, mais tout de même : le deuxième succès à l’extérieur du relégué de Pro D2 montre que l’hypothèse d’un retour à l’envoyeur est d’ores et déjà susceptible d’être formulée !

S’il est une formation également dans le bon tempo, c’est bien celle de Massy. Le retard à l’allumage n’est plus qu’un mauvais souvenir côté essonnien où l’on enchaîne un troisième succès consécutif. Sachant que les défaites face à Blagnac puis à Albi avaient été tempérées de par l’obtention du bonus défensif, nul ne s’étonnera de voir les héritiers des finalistes de l’édition 2012 du Trophée Jean-Prat (dix ans, déjà !) sur la troisième marche du podium. Et pourtant… à l’issue de la quatrième journée, le RC Massy ne pointait qu’septième position.

Albi à qui perd gagne

Oui, mais voilà, les défaites concomitantes d’Albi, de Tarbes – et pour cause !- de Blagnac et de Suresnes lui font faire l’équivalent du grand bond en avant. Comme on pouvait s’y attendre, comme Arnaud Mignardi l’avait annoncé, « Dax allait rectifier le tir ». Mission accomplie donc, même si les Tarnais ont fort bien résisté. Le bonus défensif en question ramené dudit périple chalossais autorise un statu quo plutôt favorable avec Suresnes car les Altoséquanais, eux, ont baissé pavillon « à domicile » si l’on ose s’exprimer ainsi.

Mieux même, Albi « grignote » même un peu de terrain aux dépens de ses voisins occitans (Blagnac, Tarbes) qui, eux, ont quitté la table le ventre vide. Autre comportement honorable ; celui du CS Bourgoin-Jallieu en déplacement à Nice. Si la logique a été somme toutes respectée via la victoire de l’antépénultième du classement (au coup d’envoi s’entend) aux dépens de la lanterne rouge, tout espoir n’est pas perdu non plus, loin de là dans le Nord-Isère.

La réception des Unionistes de Cognac/Saint-Jean d’Angély, dimanche prochain, polarisera plus d’un regard ! Le derby au sommet a accouché d’une courte mais précieuse victoire des protégés de Vincent Etcheto. Voilà le SA XV revenu à hauteur de Dijon (dix points à Chanzy, autant à Bourillot), même si, dans l’absolu, le partage des points obtenu du côté d’Aubenas est une très bonne opération pour les Dijonnais. On notera non sans intérêt que ce match nul, ne fera sursauter personne de stupéfaction tant les valeurs des protagonistes de la poule unique sont relativement proches. Il suffit de voir à quel point les bonus défensifs se ramassent à la pelle, quand bien même la saison automnale s’y prête volontiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?