En grande forme actuellement, Pierre Popelin saisit sa chance à l’ouverture

  • Pierre Popelin est en train de s'imposer au poste de demi d'ouverture
    Pierre Popelin est en train de s'imposer au poste de demi d'ouverture Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Après deux piges convaincantes à l’arrière en tout début de saison, Pierre Popelin est en train de s’affirmer là où il a rallié La Rochelle pour définitivement se fixer : l’ouverture.

Titulaire pour la troisième fois consécutive samedi avec le numéro 10 dans le dos, le récent nommé à la Nuit du rugby — catégorie "meilleur joueur de Pro D2" — a marqué des points contre Castres. Au sens propre comme au figuré. Son premier 100 % de la saison face aux perches (7/7), là où sa concurrence directe patauge, joue pour lui. Ses excès de gourmandise, peut-être un peu moins. Quoique. Son manager Ronan O’Gara, réputé pour son profil d’ouvreur gestionnaire hors pair, apprécie. «Pierre est très intéressant comme homme. Il y a une sorte de mystère autour de lui, il s’en fout s’il fait des fautes. C’est pas mal (sourire)», glissait "ROG" courant septembre. Il est comme ça, Pierre Popelin. Joueur espiègle, vif, hermétique au stress. Joueur amoureux du jeu et des prises de risque que certains trouveront parfois insensées. «C’est à moi de changer de statut à La Rochelle, sinon je serai resté dans mon petit confort à Vannes. C’est un challenge excitant pour quelqu’un qui aime se jeter des défis», nous confiait à l’intersaison le Tourangeau formé à Deflandre. S’il n’a pas encore offert de récital à l’ouverture, "Pop" est bel et bien dans les petits papiers du staff maritime. Bien plus, actuellement, que Ihaia West et Jules Plisson, tous deux en fin de contrat. Un staff scotché, durant la préparation estivale, par la longueur de son jeu au pied. Bon pied, bon œil, paraît-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?