La Dream Team de la 6e journée

  • Dimanche soir, le Fidjien Waisea a inscrit un doublé face à l'ASM Clermont. Il fait partie de la Dream Team !
    Dimanche soir, le Fidjien Waisea a inscrit un doublé face à l'ASM Clermont. Il fait partie de la Dream Team ! La Grande Mêlée
  • La Dream Team de la sixième journée de Top 14 La Grande Mêlée
    La Dream Team de la sixième journée de Top 14 La Grande Mêlée La Grande Mêlée
Publié le , mis à jour

Des Lyonnais de partout, des Toulousains toujours présents... Il y avait de quoi faire sur le grand marché rugby de La Grande Mêlée, pour cette sixième journée de Top 14 !

15. Maxime Médard : 49 points

Titulaire à l'arrière pour la première fois de la saison, le vétéran toulousain (34 ans) a tenu la baraque face à la Section paloise. Auteur d'un essai, « Wolverine » s'est également extirpé de trois plaquages, et a franchi à deux reprises. Petit bémol d'un point de vue de la défense sur l'homme, avec deux plaquages manqués pour quatre réussis. Suffisant cependant pour figurer dans le XV.

14. Arthur Bonneval : 46 points

L'ailier rouge et noir s'est montré très actif samedi dernier, sur la pelouse d'Ernest-Wallon. Avec huit courses, cinq plaquages réussis (100 %), trois percées et trois plaquages cassés, il signe le plus beau total du week-end à son poste. On vous avait dit de miser sur lui !

13. Thibaut Regard : 45.5 points

Jamais drôle à affronter, le barbu de Lyon a fait mal aux Biarrots. En attaque, même s'il a assez peu affronté la défense basque balle en mains (trois courses), il s'est démené avec toute la force qu'on lui connaît (un essai). En défense, le joueur du LOU était un vrai chien de garde. Avec ses douze plaquages, il a fait un bien fou à la ligne défensive rouge et noir.

12. Waisea Nayacalevu : 47 points 

Muet depuis le début de la saison (aucun essai avant dimanche), le magicien de la capitale n'a pas chomé sur le pré de Jean-Bouin. En plus d'avoir souvent rendu fous ses adversaires clermontois sur l'aile (cinq plaquages cassés), le Fidjien a surtout signé un doublé décisif.

11. Xavier Mignot : 38.5 points

À l'image de son équipe, ultra performante sur la pelouse d'Aguiléra, l'ailier lyonnais a fait preuve de solidité et de constance sur 80 minutes, avec un 100 % dans l'exercice du plaquage et une certaine disponibilité (sept courses).

10. Anthony Belleau : 52 points

Avec Louis Carbonel sur le banc, et dans un contexte proche de la crise sur la rade, Anthony Belleau avait fort à faire face à un CA Brive qui se présentait avec une belle équipe. Résultat : malgré quelques lacunes dans le jeu, le Toulonnais a livré une copie sérieuse, agrémentée d'un essai et de neuf (!) plaquages cassés. Il a d'ailleurs marqué les 13 points de son équipe.

9. Baptiste Couilloud : 55.9 points

Dans le « Couilloud-ico » (Baptiste Couilloud affrontait son frère Barnabé à Aguiléra), c'est bien l'international français qui s'est montré décisif. En une cinquantaine de minutes, le dynamiteur du LOU a montré l'étendue de son talent et a fait des misères au club de son frangin. Auteur d'un triplé (!), le demi de mêlée a également cassé trois plaquages.  

8. Patrick Sobela : 60.3 points

Dans les rangs lyonnais, on appelle maintenant les avants ! On n'en a effectivement pas fini avec la colonie rouge et noir de ce XV, et c'est cette fois Patrick Sobela qui y figure. Le troisième ligne était au four et au moulin, et a soulagé son équipe par sa présence. 10 plaquages, neuf courses et un essai : Sobela était en forme !

7. Beka Saghinadze : 49.7 points

De la même manière que son compère de la troisième latte, le Géorgien s'est démultiplié samedi après-midi, faisant tomber ceux qui osaient se mettre en travers de son chemin à douze reprises, et cassant deux plaquages lors des huit courses ballon en main qu'il a effectué.

6. Anthony Jelonch : 58 points 

Ce n'est pas forcément le Gersois que l'on attendait dans le rôle du « serial marqueur » à Ernest-Wallon, mais c'est pourtant lui qui a rempli ce rôle, puisqu'il s'est retrouvé à la conclusion de deux occasions toulousaines. Pas infaillible en défense (trois plaquages manqués), le capitaine du XV de France en Australie a néanmoins rempli son rôle de ferrailleur et a beaucoup affronter le rideau défensif palois (dix courses).

5. Rory Arnold : 34 points

Face à Pau, le géant wallaby s'est offert un essai et bien contribué au sixième succès en six journées du Stade toulousain. 

4. Félix Lambey : 35.5 points

Pendant que Couilloud et compagnie brillaient sur la pelouse de Biarritz, Félix Lambey s'employait aux quatre coins du terrain, accomplissant notamment le fameux  « travail de l'ombre », et jetant les épaules dans tout ce qui avançait vers lui (dix sur dix au plaquage). Costaud Félix !

3. Ben Tameifuna : 39.8 points

« Big Ben » a encore remis les pendules à l'heure du côté de Chaban. Et comme souvent, la mise au point était musclée. Avec ses dix courses ballon en mains réalisées en l'espace de 48 minutes, le surpuissant droitier a pesé sur la défense héraultaise. Son activité a d'ailleurs été récompensée par un essai.

2. Pierre Bourgarit : 70.8 points

Ah, « Bourga »... Le MVP de cette sixième journée a encore prouvé qu'il faisait partie de ce qui se fait de mieux dans l'élite du rugby français, succédant en plus à son concurrent en sélection, Julien Marchand, à ce poste de la Dream Team. Hyperactif, le talonneur maritime a su faire plier la défense castraise, avec un franchissement, un essai et trois plaquages cassés !

1. Danny Priso : 23.8 points

Contre le CO, Priso a fait du Priso. Se montrant solide à l'impact et assez endurant, le barbu de Deflandre a livré une prestation propre et convaincante (huit courses ; quatre sur quatre au plaquage).

La Dream Team de la sixième journée de Top 14 La Grande Mêlée
La Dream Team de la sixième journée de Top 14 La Grande Mêlée La Grande Mêlée

La Grande Mêlée
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?