Oscars Midol - Rouen a tout d’un grand

  • Au cours de la cérémonie, Nicolas Godignon a présenté l’ensemble des joueurs pour la saison 2021-2022. On y voit ici les « avants ».
    Au cours de la cérémonie, Nicolas Godignon a présenté l’ensemble des joueurs pour la saison 2021-2022. On y voit ici les « avants ». Midi Olympique - André Roques
Publié le

Comme chaque saison , la tournée des Oscars va de ville en ville et est passée par Rouen mercredi 6 octobre. Après Paul Surano et Jordan Michallet l’an passé, ce sont Jean Leleu et Peter Lydon qui ont étés honorés cette année.

La Kindarena de Rouen a accueilli 500 personnes pour faire de cette cérémonie des Oscars Midi Olympique un rendez-vous parfaitement réussi. Elus, institutionnels, dirigeants, membres du staff, joueurs, bénévoles, partenaires du club et supportes ont ainsi répondu présents. C’est Romain Magellan qui officiait en maître de cérémonie, accompagné par Patrice Pons (Directeur commercial du Midi Olympique).  

Une fois sa carrière passée en revue, Peter Lydon s’est vu remettre le trophée des Oscars et les cadeaux des nombreux partenaires (GMF, Pernod Ricard France, Heineken, Quintesens, la SNCF). L’Irlandais s’est ensuite prêté à un petit quizz normand et à un exercice de prononciation en français où il a particulièrement brillé.

C’est ensuite Jean Leleu qui est venu recevoir son prix catégorie « Espoir » : plutôt discret au micro, il l’est beaucoup moins sur le terrain comme le public a pu le constater avec la petite vidéo qui lui était consacrée.

Un bénévole, Emmanuel Batby, a reçu le prix SNCF de l’engagement ; il est en effet entraîneur auprès des jeunes du club depuis plus de dix ans, en charge des U12 notamment. Philippe Marty, le responsable de l’association du Rouen Normandie Rugby, a d’ailleurs pu rappeler la réussite du projet au niveau régional, en saluant l’arrivée d’une cinquantaine de nouveaux partenaires.

Que ce soit du côté de Eric Leroy, le président, ou de Nicolas Godignon, le manager général, le message est le même pour cette saison : assurer vite le maintien et faire mieux que 14e, classement du RNR l’an dernier. Et avec la nouvelle pelouse hybride, le nouveau stade Diochon, le retour du public et la mue du stade Mermoz en centre d’entraînement, les moyens sont donnés pour avancer sereinement, comme a pu le rappeler David Lamiray, vice-président de la Métropole en charge des sports, dans l’engagement de l’institution auprès du rugby.

C’est tout ce qu’on peut souhaiter à ce club à l’ambition raisonnée qui, sur son objectif de 8 à 12 points glanés lors des cinq premiers matchs a fait le plein avec 12 unités au compteur. La suite est à écrire... 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?