Connacht : Bundee Aki arrêtera t-il le Munster ?

  • Connacht : Bundee Aki arrêtera t-il le Munster ?
    Connacht : Bundee Aki arrêtera t-il le Munster ? Sportsfile / Icon Sport
Publié le

De retour de blessure, le centre irlandais va disputer son premier match de la saison. Un précieux renfort pour le Connacht, qui se rend au Munster, toujours invaincu.

C’est un retour qui tombe à pic. Samedi soir, le Connacht se déplace en terre hostile. À Thomond Park plus précisément, le fameux antre du Munster qui, après trois journées, est toujours invaincu, au même titre que le Leinster et l’Ulster. Dans ce United Rugby Championship, le Munster impressionne. Les joueurs de Limerick ont collé deux raclées aux provinces sud-africaines des Sharks et des Stormers pour le compte des deux premières journées : 42-17 pour les premiers, et 34-18 pour les seconds cités.

On pensait que ces corrections étaient dues à la faiblesse des franchises sud-africaines… sauf que la semaine dernière, les Munstermen ont réalisé le gros coup en corrigeant sur leur pelouse les Gallois des Scarlets, qui évoluaient pourtant à effectif complet : Ken Owens, Samson Lee, Aaron Shingler, Blade Thompson, Garet Davies, Steff Evans, Scott Williams et Jonathan Davies, qui étaient tous titulaires au coup d’envoi n’ont rien pu faire face à la jeune garde du Munster emmenée par le très prometteur flanker Jack O’Donoghue, et qui comptait pourtant beaucoup moins d’internationaux dans ses rangs. Score final : 13-43, et six essais à un en faveur de l’équipe irlandaise entraînée par le Sud-africain Johann van Graan.

« On veut lui donner plus de liberté »

Le Connacht, lui, n’affiche pas un début de saison aussi glorieux. Les joueurs du manager Pete Wilkins n’ont remporté qu’un seul de leurs trois matchs et se présenteront logiquement à Thomond Park avec le statut d’outsider. Dans ces conditions, le retour du centre international irlandais Bundee Aki est une excellente nouvelle pour l’attaque du Connacht. Pour rappel, Aki n’a pas joué le moindre match officiel depuis la finale de la tournée des Lions britanniques en Afrique du Sud en août dernier, en raison d’une blessure au cou qui a perturbé sa reprise en club.

Et en prime, le puissant centre d’origine néo-zélandaise va devoir s’adapter au nouveau style de jeu pratiqué par le Connacht : « Nous avons changé notre façon d’attaquer, donc durant ces dernières semaines, Bundee s’est investi pour s’approprier ce nouveau système », expliquait son manager Pete Wilkins, qui ne cachait pas sa joie de revoir son champion à l’entraînement : « J’ai vraiment hâte de le voir jouer. Vous le connaissez, quand il est sur le terrain, il veut tout donner pour l’équipe. De notre côté, nous voulons lui donner plus de liberté pour qu’il puisse s’exprimer pleinement et qu’il puisse servir les autres attaquants autour de lui. Je pense que ce style de jeu va lui convenir. On voit qu’il prend beaucoup de plaisir aux entraînements. C’est une très bonne chose pour lui et pour nous. »

L’année dernière, les joueurs du Connacht s’étaient imposés à Thomond Park : « Nous l’avons déjà fait par le passé, rappelait Wilkins. Et nombre des joueurs qui seront sur la feuille savent ce qu’une victoire au Munster demande. Je sens que nous sommes dans les bonnes dispositions pour le refaire. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?