L’UBB veut donner sa pleine mesure

  • L’UBB veut donner sa pleine mesure
    L’UBB veut donner sa pleine mesure Icon Sport
Publié le

Julien Laïrle a dressé un tableau réaliste d’un début de saison correct, mais perfectible.

Depuis deux semaines, Christophe Urios a décidé de laisser la parole à ses adjoints, Frédéric Charrier et Julien Laïrle, artisans eux aussi des performances de l’UBB, ce sont d’ailleurs leur voix qu’on entend lors des séances collectives.

Julien Laïrle a donc présenté ce déplacement à Pau, face à un « adversaire qui « propose désormais une bonne alternance pied main, bien meilleure que la saison dernière. » Mais les Bordelais se verraient bien enchaîner un troisième déplacement sans défaite, histoire de renforcer ce bon début de saison même si, Laïrle l’a martelé : « L’UBB n’arrive pas à faire un match plein de la première à la 80e minute. » On a senti dans ses propos, le poids des vingt dernières minutes du Bordeaux-Montpellier. « Nous avons eu le sentiment que le banc n’avait pas assez apporté. Nous l’avons dit, mais à bien revoir les images, nous avons été surtout victimes d’une série d’approximations, des ballons en touche non captés, des sorties de camp mal négociées, avec des touches non trouvées. » Montpellier s’est donc retrouvé en possession permanente du ballon, il serait exagéré de tout mettre sur le dos ses entrants en soi. Plus généralement, c’est la conquête s’est mis à défaillir et ça, le staff l’a passé au peigne fin.

On a aussi reproché aux Bordelais d’avoir été trop pénalisés, Julien Laïrle a plutôt tempéré cet argument, il est vrai un peu bateau : « Oui, nous avons été pénalisés, même si défensivement, nous avons progressé notamment sur les plaquages hauts qui nous coûtaient beaucoup en fin de saison passée. Nous prenons trop de pénalités pour des questions de « communication ». Ainsi Ben Tameifuna a été sanctionné pour avoir contesté au sol alors que l’arbitre lui avait dit de lâcher le ballon. Autour de lui, nous n’avons pas été « acteurs » du jeu… Mais la plupart des pénalités contre Montpellier ont été subies en fin de match… »

Deux atouts sudistes

Laïrle et le staff bordelais ont aussi préparé ce match à Pau avec deux nouveaux atouts « sudistes » dans leur manche. Guido Petti et Santiago Cordero ont repris l’entraînement et ça n’a pas posé de problèmes : « J’ai retrouvé les Argentins très frais. Ils ont mis beaucoup d’énergie dès leur retour. Guido a tout de suite repris son leadership de la touche, il a demandé ce qu’on avait travaillé, quelles évolutions nous avions connues. Il n’a pas beaucoup joué sur les deux derniers tests, il était remplaçant et « Santi » s’était blessé au nez. » Ils n’ont donc pas été surmenés même s’ils ont passé deux mois enfermés et qu’ils doivent digérer le décalage horaire. « En fait c’est le fait de retrouver Bordeaux qui représente de la fraîcheur pour eux. » On a compris que le staff avait préparé et planifié leur retour dans les prochaines semaines pour qu’ils soient les plus tranchants possible, avant de repartir en sélection.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?