Opposé à Montauban, Oyonnax veut faire vibrer Mathon !

  • Face à Montauban, les Oyomens de Charly Cassang veulent confirmer leur progression et se rapprocher du haut du tableau. Photo Jean-François Basset
    Face à Montauban, les Oyomens de Charly Cassang veulent confirmer leur progression et se rapprocher du haut du tableau. Photo Jean-François Basset
Publié le , mis à jour

En élargissant leur registre offensif face aux Montois, les Oyomen ont séduit leur public. Ils veulent poursuivre sa reconquête.

Au soir de la victoire de son équipe face au leader montois, Joe El Abd n’avait pas manqué de souligner, entre autres motifs de satisfaction, la fusion retrouvée avec les supporters : "Il y a longtemps que je n’avais pas entendu le stade Mathon vibrer ainsi. Nous avons besoin d’eux. Leur rôle de 16e homme est prépondérant."

En enchaînant avec la réception de Montauban les Oyomen veulent entretenir cette flamme qu’ils ont su rallumer en proposant à leur public un jeu toujours maîtrisé mais sans doute plus attractif car plus tourné vers l’offensive. "Face à Mont-de-Marsan nous avons réussi un match qui a valeur de référence. Maintenant il faut répéter la performance", retient le demi de mêlée Charly Cassang en détaillant "depuis le début de saison nous avons mis l’accent sur la défense qui est une base essentielle. La saison passée, Oyonnax avait perdu un peu de sa force dans ce secteur du jeu. Notre défense est à nouveau bien en place, nous pouvons nous appuyer dessus pour progresser, proposer plus. Cela fait plaisir de marquer des essais." Le centre Gabiriele Lovobalavu valide, en précisant les enjeux de la confrontation avec les Montalbanais : "Il y a encore des choses à améliorer, mais nous avançons vers le rugby que nous voulons proposer. Face à Montauban il faut confirmer cette progression. Une victoire nous permettrait de devancer notre adversaire au classement."

Une énergie supplémentaire

Joe El Abd inscrit lui aussi le rendez-vous dans une logique de progression : "Nous sommes encore loin du produit fini tel que nous le concevons. Nous voulons faire encore mieux. La semaine passée, on a senti le public derrière nous. Nous voulons que cela se renouvelle."

Au jeu plus étoffé, à l’engouement retrouvé, Oyonnax a ajouté un autre élément susceptible de peser avec la mise en service d’un terrain synthétique au centre d’entraînement. Charly Cassang en mesure l’impact : "Cela nous apporte plus de confort au quotidien, mais cela modifie aussi notre perception du stade Mathon où nous ne venons plus que lors des matchs. Passer les portes de Mathon nous procure une énergie supplémentaire." En présentant le nouvel équipement, il y a quelques semaines, Thierry Emin, le président oyonnaxien, évoquait : "Une volonté de sacraliser le stade Mathon." Il ne reste plus qu’à le faire vibrer et cela appartient aux joueurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?