Le pragmatisme de Provence Rugby a eu raison de la domination bressane

  • Provence Rugby a su se montrer réaliste face au promu
    Provence Rugby a su se montrer réaliste face au promu Provence Rugby - Morgan Mirocolo
Publié le

Malgré une domination du promu bressan, Provence Rugby enchaîne un deuxième succès de rang, en étant plus réaliste dans la zone de marque.

Dans quelques mois, on retiendra que Provence Rugby a pris quatre points face à l’US Bressane (23-17) tout en enchaînant un deuxième succès de rang. On oubliera très vite que cette soirée ne restera dans les annales des grandes soirées du rugby aixois. La faute à une formation provençale bien trop timide et en manque d’agressivité pour perturber un promu joueur, certes, mais pas assez réaliste pour repartir avec le minimum (un bonus défensif). «L’année dernière, on l’aurait perdu ce match, analyse le technicien argentin de Provence Rugby Mauricio Reggiardo. Nous avons fait la meilleure semaine d’entraînements de l’année en termes d’investissement, de contenu, d’envie… Ce soir, nous avons perdu la bataille de l’intensité. Et ça me dérange ! Bourg méritait mieux que ça.»

Bézy, roi du drop-goal

Il faut dire que pendant quatre-vingts minutes, le promu bressan a bel et bien monopolisé le ballon, l’occupation mais son manque de réalisme lui a été fatal malgré ses deux essais marqués. «C’est bien beau l’occupation, poursuit Yoann Boulanger, mais ça ne fait pas gagner. On a manqué de précision sur notre jeu sans ballon, sur notre circulation. Il aurait fallu provoquer plus pour marquer. On prend encore pas mal de points facilement, comme depuis le début de saison. Aix a été plus pragmatique que nous. À chaque fois qu’ils sont venus dans nos trente mètres, ils ont scoré.» Un constat sans appel pour l’US Bressane à l’image de ce turnover, en début de rencontre à sens unique pour Bourg. Florent Massip, lui, s’envolait après un ballon de récupération bien exploité sur le petit côté. Le meilleur réalisateur de Pro D2 de la saison dernière trouait le dernier rideau défensif sur plus de 50 mètres pour marquer sous les perches. Quatre minutes plus tard, alors que les Bressans occupaient encore les 22 mètres adverses, Olender concrétisait en marquant en filou, suite à un gros travail de sape des avants (7-7, 12e). Le match était lancé. Et si les avants aixois ne parvenaient pas à faire la différence, Bézy plein axe y allait de son drop-goal pour soulager tout son monde juste avant que le pilier Luke Tagi et ses 130 kg n’inscrive son premier essai sous son nouveau maillot (17-7 à la pause).

Dès la reprise, le scénario se répétait de nouveau. Aix reculait et Bourg tenait le ballon. Rentré en jeu à la pause, le talonneur bressan Ismaël Martin, porté par tout son pack remettait Bourg dans les clous (17-14). La fébrilité se lisait alors sur les visages aixois, qui venaient d’enchaîner deux défaites de rang à la maison (Narbonne et Rouen) avant de se rattraper à Carcassonne la semaine dernière. Sans solution offensive, Provence Rugby s’en remettait au pied de Bézy qui passait son deuxième drop-goal de la soirée et de Massip pour sortir d’un mauvais scénario de fin de match (23-17). Bourg tentait le tout pour le tout en fin de rencontre sans trouver la faille.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Steven IMBERT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?