Top 14 - MHR - Montpellier passe en alerte jaune

  • Vincent Rattez (Montpellier)
    Vincent Rattez (Montpellier) Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le , mis à jour

Au sortir d’une deuxième défaite à domicile en sept journées, le MHR commence à jouer avec le feu...

Cela fait trois fois que les fins de matchs ne sourient pas à Montpellier. Elles ne sont pas toujours mauvaises mais disons plutôt qu’elles ne sont pas suffisamment bonnes pour compenser les errances observées le reste de la partie. Il y eut d’abord cette défaite à domicile contre le Stade toulousain (15-17) et cette défaillance du buteur Paolo Garbisi. La semaine suivante, c’est l’arrière Anthony Bouthier qui manqua la pénalité de la gagne à Pau (23-22), laquelle aurait pu couronner une fin de match en boulet de canon des Cistes, à l’image de ce dernier mouvement de trois minutes qui mena à l’essai de Marco Tauleigne.

Samedi soir, le baroud d’honneur n’a pas été suffisant pour rattraper une deuxième mi-temps désastreuse et d’autant plus décevante que les Héraultais ont dominé la première : « Cela fait plusieurs fois que nous perdons de peu et de différentes manières. Des fois, nous étions menés, nous sommes revenus mais pas assez et des fois où on rate l’opportunité de gagner », pestait le deuxième ligne Florian Verhaeghe qui, une fois de plus, n’a pas ménagé ses efforts. Samedi soir, ce fut au tour de l’ouvreur Handré Pollard de manquer la pénalité de la gagne, à plus de quarante mètres sur la gauche des poteaux.

Sept points oubliés

Si le manque de régularité des buteurs (qui pointent à 70,4 % de réussite à ce jour) est forcément un facteur, celui-ci ne saurait tout expliquer. Le manager Philippe Saint-André ne mâchait pas ses mots à ce sujet : « En première mi-temps, on doit prendre davantage le large. Sur le contenu de la deuxième mi-temps, on ne mérite pas de gagner. Bravo aux Clermontois. à nous de remettre en question. Nous, staff, nous avons dû, sans doute, mal préparer ce match. Les joueurs n’ont pas été précis sur certains domaines et nous avons donné le bâton pour nous faire battre. »

Résultat, le MHR prend des coups au lieu d’en donner. Et au classement, il le paie. Avec ses sept points laissés en route, il serait sur le podium du Top 14 : « Il n’y a pas d’urgence mais si nous avions gagné, on aurait basculé dans le haut du championnat », regrettait « PSA. Pas d’urgence donc, mais une alerte jaune avant d’aller défier le Racing sur ses terres.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?