Top 14 - L'enseignement du week-end : Bordeaux-Bègles ne perd plus

  • Cette saison encore, il faudra compter sur les Girondins de Ben Lam (au centre). Photo M. O. - Patrick Derewiany
    Cette saison encore, il faudra compter sur les Girondins de Ben Lam (au centre). Photo M. O. - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

À Pau, l'UBB a enregistré une quatrième victoire consécutive. Les Girondins de Christophe Urios n'ont plus perdu depuis la journée inaugurale.

Alors que le Stade toulousain caracole en tête du championnat, l’Union Bordeaux-Bègles parvient à tenir le rythme derrière les champions de France et d’Europe. Les Girondins viennent d’enchaîner une quatrième victoire et n’ont plus perdu depuis la 1re journée, surpris sur la pelouse du promu biarrot. Ils affichent notamment une incroyable solidité loin de leurs bases, avec un match nul décroché à Castres et deux victoires à Lyon et la dernière à Pau, qui était parvenu à faire tomber Lyon et Montpellier au Hameau. Un début de saison prometteur pour l’entraîneur Julien Laïrle : « Nous avons goûté aux phases finales la saison dernière et nous avons envie d’y revenir. Nous avons des objectifs qui sont ambitieux. Ça passe par des matchs pleins, que ce soit à Pau ou Lyon. C’est beau de le dire mais il faut le faire. On a vu que nous n’avions pas été capables de le faire à Biarritz. »

À la table des grands

Les Girondins avaient-ils besoin de cet accroc initial pour définitivement refermé le chapitre de la saison dernière et évacuer toutes les frustrations : « La défaite initiale nous a mis une bonne claque derrière la tête, un joli coup de pied au cul si je peux dire ça, mais je ne suis pas sûr que ça nous ait construits. Depuis, nous avons basculé. Nous avons certainement digéré ces trois demi-finales de la saison dernière et nous sommes revenus à des choses beaucoup plus sérieuses pour nous permettre de poursuivre à construire l’histoire de l’UBB, notamment à nous asseoir à la table des grands et tenir le haut du tableau du Top 14. » Tout n’est pas parfait et les Girondins sont les premiers à le reconnaître, eux qui ont souffert pour valider leur victoire à Pau, alors qu’elle leur tendait les bras après le premier acte.

Mais les succès permettent d’avancer, même s’ils sont difficilement acquis, comme le reconnaissait Julien Laïrle : « Je ne suis pas agacé car nous venons de gagner à Pau. On se fait des frayeurs et nous sommes obligés de chercher des ressources physiques et mentales pour maîtriser les fins de matchs. Mais si on gagne tous nos matchs comme ça, ça me va très bien. Si on continue à faire de telles prestations, ça devrait bien se passer. C’est plus facile de travailler et de se perfectionner sur le rugby quand on voit l’état d’esprit des mecs sur le terrain et en étant capables de gagner à Lyon ou à Pau. Ce sont des matchs charnières. C’est plus facile de construire comme ça mais on continue notre bonhomme de chemin. Nous sommes sur les rails de ce que nous voulions faire en début de saison. Nous avons deux matchs qui arrivent, deux réceptions de Perpignan et Clermont et après nous finirons de nous tester à La Rochelle. » Mais sans attendre la fin de cet interminable premier bloc, il est déjà évident que l’UBB se positionne comme un candidat sérieux aux deux premières places.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?