XV de France - Fabien Galthié a « la meilleure équipe du moment »

  • Le sélectionneur Fabien Galthié a dévoilé les 42 joueurs qui prendront part à la tournée d'automne.
    Le sélectionneur Fabien Galthié a dévoilé les 42 joueurs qui prendront part à la tournée d'automne. Icon Sport - Baptiste Fernandez
Publié le , mis à jour

Pourquoi Selevasio Tolofua est-il absent ? Sur quels critères Peato Mauvaka devance-t-il aujourd'hui Pierre Bourgarit ou Camille Chat ? Quand la question du capitanat sera-t-elle enfin tranchée ? La conférence de presse menée par Fabien Galthié lundi soir a donné une bonne somme d'explications...

C'est dans la relative tiédeur de ce mois d'octobre et face à une vingtaine de journalistes de tout horizon que Fabien Galthié, le sélectionneur national, escorté du manager des Bleus Raphaël Ibanez, a donc dévoilé la liste des quarante-deux joueurs amenés à affronter l'Argentine, la Géorgie et la Nouvelle-Zélande au fil du mois de novembre . Le protocole, qui accusa un retard d'une demi-heure en raison d'un problème technique de nature inconnue, a débuté à 17h30 par un laïus de l'ancien talonneur du XV de France, qui a tenu à remercier tous les acteurs des institutions pour avoir permis au groupe France de compter une nouvelle fois sur quarante-deux individus, lesquels permettent au staff d'organiser un entraînement en opposition dit de « haute intensité ». Tous les mercredi soir, quatorze joueurs non reteus pour le match international du week-end seront également libérés pour renforcer les effectifs des clubs de Top 14, quelque peu dépouillés à cette période de l'année.

 

Parmi les quarante-deux joueurs retenus, il est avant tout à signaler que l'ailier Gabin Villière, blessé à la cuisse, et le deuxième-ligne Bernard Le Roux, touché aux tympans, doivent passer des examens dans les heures prochaines afin de savoir s'ils pourront oui ou non affronter l'Argentine début novembre. Pour le reste, Fabien Galthié est aujourd'hui convaincu d'avoir à disposition « la meilleure équipe de France du moment », ce qui n'était pas arrivé depuis de très longs mois, la faute aux péripéties dues à la pandémie puis aux internationaux retenus par les phases finales de Top 14, l'été dernier. « La dernière fois qu'on a pu aligner la meilleure équipe de France du moment, a expliqué le sélectionneur national, c'était face à l'Irlande à l'époque du Covid et depuis, on s'est juste adapté aux circonstances. Nous sommes donc heureux, aujourd'hui, de compter sur quasiment toutes nos forces vives. »

 

Macalou sera-t-il un jour essayé à l'aile ?

Dans ce groupe France de 25 ans de moyenne d'âge, comptant neuf novices et 13 sélections par individu, on notera les absences de Camille Chat, Pierre Bourgarit, Louis Carbonel ou encore Selevasio Tolofua. Concernant le dernier nommé, Galthié a expliqué : « Selevasio Tolofua est en attente et peut nous rejoindre à tout moment pour pallier un éventuel forfait. Sekou Macalou peut jouer à tous les poste de la troisième ligne et peut aussi dépanner à l'aile, par exemple. Dans certaines projections, cela pourrait nous intéresser. » Au sujet des ouvreurs, le début de saison convaincant d'Antoine Hastoy a fini de persuader le staff des Bleus de donner une autre chance au Palois, titulaire lors du dernier test en Australie. Quant à Peato Mauvaka, il présenterait des garanties plus sérieuses pour les fins de match que son concurrent rochelais, moins précis au lancer et parfois peu maître de ses nerfs : « On veut voir à quoi ressemblerait notre équipe en fin de match, a poursuivi Fabien Galthié. Je m'explique : sur dix-huit de nos matchs, nous avons subi cinq défaites sur les toutes dernières minutes alors que nous menions. Il faut rectifier et là, les fameux finisseurs portent bien leur nom. » En clair ? « On veut une équipe solide sur le plan émotionnel pour tenir les victoires sur les dernières secondes. Peato Mauvaka a une expérience considérable avec nous, il a commencé au Japon : il est explosif, très adroit au lancer en touche et répond donc à nos attentes sur les fins de match. »

Peato Mauvaka (Toulouse) casse le plaquage d'un Palois
Peato Mauvaka (Toulouse) casse le plaquage d'un Palois Icon Sport - Alexandre Dimou

Enfin, Fabien Galthié et Raphaël Ibanez ont annoncé que la question du capitanat serait tranchée dimanche soir, à l'heure où les quarante-deux tricolores se regrouperont à Marcoussis : « On a bien avancé sur le sujet du capitanat, légitimait donc Ibanez. C'est une question centrale. Au moins cinq joueurs (Grégory Alldritt, Antoine Dupont, Anthony Jelonch, Gaël Fickou et Julien Marchand) se sont détachés pour endosser le leadership. Nous avons échangé avec eux. Charles Ollivon sera présent dimanche soir à Marcoussis pour passer le relais auprès du capitaine, qui sera annoncé aux joueurs dimanche soir. »  

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?