Montpellier a le goût des voyages

  • Montpellier a le goût des voyages
    Montpellier a le goût des voyages Icon Sport
Publié le , mis à jour

Malgré deux faux-pas à domicile, les Héraultais ont toujours ramené des points de leurs déplacements. Le referont-ils ce week-end ?

C’est un petit paradoxe dans le bilan provisoire du MHR en ce début d’exercice : malgré son statut de prétendant légitime à la qualification, Montpellier compte déjà deux défaites à domicile. Et, en bon prétendant légitime à la qualification, Montpellier ramène systématiquement des points de tous ses déplacements. Tout avait commencé par un match nul à Toulon, pour le compte de la première journée. Il y eut ensuite ce bonus décroché à Pau, qui aurait pu être une victoire si la dernière transformation était passée entre les perches. Et enfin cette spectaculaire « remontada » vue sur la pelouse de Chaban-Delmas, où les Cistes sont revenus à quatre points de l’UBB (27-23) alors qu’ils étaient menés 27 à 6 à une demi-heure du coup de sifflet final.

Le constat est donc là : Montpellier n’est jamais loin du compte. C’est gênant quand cela se termine par une défaite à domicile, mais beaucoup plus encourageant quand cela débouche sur un bonus défensif ramené de l’extérieur. Le problème, c’est que si l’on fait le total de tous les points laissés en route, l’addition commence à être salée : « Comptablement, il nous manque pas mal de points, surtout avec les deux défaites à domicile, confirmait cette semaine le manager Philippe Saint-André. Après on sait qu’au Racing, ce n’est jamais simple. C’est une équipe qui a l’habitude de jouer ensemble, qui est bien en place et en plus sur un synthétique mais on va essayer de garder le même état d’esprit que depuis le début de la saison. » Un constat partagé par le centre Thomas Darmon : « Tous les matchs, on les joue pour les gagner. On a perdu assez de points depuis le début de la saison. Même sur nos déplacements, nous aurions pu ramener mieux qu’un bonus défensif. »

Gare au premier ruck !

Pour ce faire, les Montpelliérains vont devoir soigner leur entame. Car s’ils faillissent d’entrée contre une équipe qui cherche à retrouver de la confiance, ils pourraient passer un sale moment à l’Arena : « On remarque que les adversaires attaquent très fort le premier ruck parce que cela nous a déjà coûté un essai contre le Stade toulousain, une pénalité à Bordeaux, et encore deux autres contre Clermont… C’est quelque chose que l’on a beaucoup travaillé cette semaine. On doit essayer d’améliorer ces choses qui ne vont pas en ce moment pour continuer à coller au classement. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?