Toulouse, dernière piste avec toutes les étoiles

  • L’Argentin Juan Cruz Mallia devrait faire son retour sous les couleurs du Stade toulousain.
    L’Argentin Juan Cruz Mallia devrait faire son retour sous les couleurs du Stade toulousain. Midi Olympique / Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Alors que dix Stadistes iront à Marcoussis dimanche et que la période internationale entraînera beaucoup d’absences, le club veut capitaliser sur son bon départ.

Même battu pour la première fois de la saison à Lyon, Toulouse pointe en tête du Top 14. Pas un luxe au regard du calendrier international qui arrive à l’automne. « On sera heureux d’avoir un maximum de sélectionnés, ça prouve le travail effectué dans le club », disait récemment l’entraîneur des avants Jean Bouilhou. Au lendemain de la réception de Castres samedi, ce ne sont pas moins de dix Stadistes qui prendront la direction de Marcoussis pour préparer les tests de novembre avec les Bleus, ce qui en fait de loin le plus fort contigent (devant Bordeaux-Bègles et ses six sélectionnés). Certes, quatorze éléments – sur les quarante-deux retenus – seront renvoyés en club avant les 9e et 10e journées (déplacement au Racing 92 et réception de Perpignan) mais personne ne connaît leur identité.

Le staff des champions de France et d’Europe est pour autant conscient qu’il sera par exemple et au moins privé de Baille, Marchand, Cros, Dupont et Ntamack dans les Hauts-de-Seine. « On sait que notre job sera d’aller chercher des ressources pour faire sans tous ces joueurs de qualité », prévient le même Bouilhou. Il faudra ajouter pour une partie de la période le Wallaby Rory Arnold, les Pumas Juan Cruz Mallia et Santiago Chocobares (même si, selon nos informations, ce dernier est aujourd’hui incertain pour la tournée des Argentins), voire peut-être l’Américain David Ainu’u. Voilà pourquoi l’excellent départ des Rouge et Noir offre à ce jour un matelas qu’il convient d’apprécier. Et, aussi, de ne pas gâcher désormais. ça commence évidemment par le derby face au CO.

Mallia : « Je suis prêt »

L’encadrement a donc minutieusement compté les minutes des uns et des autres ces dernières semaines. Pas que des internationaux. « On a essayé d’assumer le plus de matchs possible avec un groupe dont on sait que certains de ses membres partiront, note Bouilhou. La gestion d’effectif, c’est aussi d’en protéger quelques-uns dont on aura besoin pour les doublons. » Référence aux Neti, Youyoutte, Miquel, Balès, Nanaï-Williams, Bonneval et autres, à qui il a fallu donner du rythme sans prendre trop de risques. Savant mélange. Samedi, le Stade toulousain enregistrera en tout cas le retour de Mallia, préservé à Lyon en raison d’une blessure à une épaule, qui devrait être dans le groupe.

« Je suis très content de retrouver l’équipe, nous a confié l’intéressé. La saison dernière a été longue, avec le Rugby Championship, et les vacances très courtes. Je me sens bien et je suis prêt. J’ai suivi de près les matchs du club et ce fut un bon début de saison pour nous. Pour moi, les repères sont différents, entre les Pumas et le Stade toulousain, puis entre les matchs internationaux et le Top 14. Mais, à l’entraînement, ça revient vite. » Et, même s’il devrait vite repartir, ce n’est pas la moindre des bonnes nouvelles.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?