Amateurs - Fédérale 1 - Les Berrois face à la menace varoise

  • Les Berrois savant à quoi s’attendre avec la réception du redoutable leader hyèrois qui fait figure d’epouvantail de la division.
    Les Berrois savant à quoi s’attendre avec la réception du redoutable leader hyèrois qui fait figure d’epouvantail de la division. Photo CO Berre XV
Publié le

Les Berrois recoivent ce samedi Hyères-Carqueiranne, l’epouvantail de la division. Les hommes de Jharay Russell savent à quoi s'attendre. 

Sur le ton de la plaisanterie, Jharay Russell résume les enjeux de la prochaine confrontation avec Hyères-Carqueiranne, l’intouchable leader : « Le seul risque que nous courons, c’est d’être les premiers à les faire tomber. » En avançant l’hypothèse, l’entraîneur mesure aussi toute la difficulté de la tâche : « Il faudra simplement reproduire pendant quatre-vingtsminutes ce que nous avons su mettre en place dans les six dernières minutes à Beaune pour décrocher la victoire. »

Pendant que les Varois se retrouvaient à la peine pour se défaire de Vienne, Berre-l’Etang est en effet allé chercher en terre bourguignonne une victoire révélatrice d’un potentiel qu’avait déjà souligné un large succès acquis aux dépens de Bédarrides-Châteauneuf-du-Pape. Serait-ce, pour l’équipe des Bouches-du-Rhône, le bon moment pour se mesurer à des Varois invaincus ? « On ne va pas s’enflammer, tempère le technicien berrois. Face à Bédarrides, nous avons livré un match référence au cours duquel l’ensemble du groupe a su élever son niveau d’engagement mais aussi soigner sa stratégie et son efficacité. à Beaune, notre objectif était de valider cette victoire. Nous avons retrouvé la même implication et, au final, notre défense nous a permis de gagner. »

Comment expliquer cet enchaînement venant à la suite de quatre défaites, il est vrai toute bonifiée ? Russell et le staff berrois ont leur idée sur la question : « Nous n’avons pas pris le championnat par le bon bout. Nous aurions dû gagner notre premier match à Nuits-Saint-Georges où nous nous sommes tiré une balle dans le pied par notre indiscipline. A Vienne, nous menons de treize points et nous retombons dans nos travers. à Châteaurenard, nous n’avons pas su tuer le match… Nous avons appris de nos erreurs. Il ne manquait que le déclic pour que les joueurs prennent conscience du potentiel qui peut être le nôtre si chacun s’applique à donner le maximum. »

Une forme de confiance

Les deux succès consécutifs obtenus par Berre-l’Etang ne constituent pas encore une garantie pour l’avenir, mais tout en permettant à l’équipe des Bouches-du-Rhône de quitter le fond du classement, ils ont aussi modifié son quotidien. Une forme de confiance s’est installée. « A l’entraînement, cela se ressent, la semaine est plus tranquille. Ces deux matchs ont tout remis à l’endroit », convient l’entraîneur en se projetant vers le sommet qui attend ses joueurs : « Ce sera un énorme défi, à nous de tout donner pour le relever. C’est pour disputer ce genre de match que l’on s’entraîne. Il n’y aura pas à chercher bien loin pour motiver l’équipe. »

Il y a deux semaines, la large victoire de Berre-l’Etang face à Bédarrides-Châteauneuf-du-Pape avait trouvé une résonance particulière dont on se doute qu’elle n’aura pas échappé aux Varois.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Par Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?