Amateurs - Seyssins, un bon départ à confirmer

  • À l’image du deuxième ligne, Mathys Frachet, auteur d’un essai avec la réserve contre La Motte-Servolex, Seyssins a survolé ses premiers matchs en Honneur.
    À l’image du deuxième ligne, Mathys Frachet, auteur d’un essai avec la réserve contre La Motte-Servolex, Seyssins a survolé ses premiers matchs en Honneur. Photo DR
Publié le

Mobilisé à tous les étages pendant la crise sanitaire, Seyssins a démarré la saison en boulets de canon, en seniors et en juniors.

« Nous sommes contents de notre début de saison, mais cela ne veut rien dire...» David Nicaise, l’un des cinq entraîneurs du groupe senior de Seyssins, a trop bourlingué sur les terrains et sur les bancs pour s’emballer. Pourtant, il est difficile de passer sous silence l’excellent début de saison de Seyssins, vainqueur avec le bonus lors des trois premières journées. Forcément, on a envie de demander au technicien si la Fédérale 3, quittée en juin 2019, est en ligne de mire. « Notre objectif est de vivre une aventure humaine la plus enrichissante possible », répond-il sérieusement, avant de sourire quand on lui dit que les plus belles aventures humaines sont souvent celles qui se terminent par une montée ou un titre... « Nous voulons aller le plus loin possible, souffle-t-il. Nous assumerons ce que nous devons assumer. »

Les Alpins ont déjà assumé beaucoup ces dernières saisons. En difficulté sportive, ils ont fini par glisser en Honneur. La relégation, puis le Covid n’ont pas eu raison de l’abnégation d’un club bien campé sur son école de rugby et ses équipes de jeunes. Alors qu’on compte, et recompte, en espérant découvrir des licenciés cachés entre deux brins de pelouse, plus que jamais, les effectifs en U16 et U18, Seyssins aligne trois équipes en nom propre : des U16 et U19 sur le plan régional et des U18 qualifiés sur le plan national. Ces derniers ont remporté leurs deux premiers matchs.

Si on ajoute la Réserve, vainqueur de ces trois matchs avec le bonus, on peut considérer que le club où ont débuté plusieurs joueurs pros, le Bordelais, Thomas Jolmès, le Lyonnais, Kilian Géraci, et le pilier espoir du FCG, Zack Gauthier, se porte plutôt bien. « La politique du club n’est pas centrée sur les seniors, rappelle le directeur sportif Fabien Mary. Nous avons également proposé beaucoup d’activités pendant le Covid. Nous nous sommes adaptés pour proposer des entraînements. »

Trois gros tests

En seniors, le staff a tenu jusqu’à la fin mars, avec en moyenne une quarantaine de joueurs à l’entraînement, avant que le staff, un peu à court d’idées ne donne des vacances à tout le monde jusqu’en juin. À la reprise, les joueurs sont revenus en masse. Fin août la quasi-totalité de l’effectif était vaccinée et à jour de sa licence. « D’autres équipes ont peut-être eu plus de mal à se mettre en route », juge David Nicaise. À La Mure, contre Faucigny, puis à Vaulnaveys, Seyssins va passer trois gros tests ces prochaines semaines et en saura sûrement un peu mieux sur ses ambitions légitimes et ses capacités.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Par Sébastien FIATTE 
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?