Amateurs - Séries - Près de Montauban, regain et renouveau à L’Honor-de-Cos

  • Le président Philippe Brezinski entouré de Patrice Laronde et de Mickael Coyne, les entraîneurs de l’équipe cadette et senior.
    Le président Philippe Brezinski entouré de Patrice Laronde et de Mickael Coyne, les entraîneurs de l’équipe cadette et senior. Photo DR
Publié le

L’Honor-de-Cos est un club ambitieux. L’arrivée d’un nouveau comité directeur offre en effet certaines perspectives, de l’école de rugby jusqu’aux seniors.

L’Honor-de-Cos est une sympathique bourgade rurale toute proche de Montauban où le ballon ovale a effectué son premier rebond en 1963 sous les conseils avisés de l’instituteur du village. Un club qui a même connu l’Honneur, le plus haut niveau régional, dans les années 80 et qui a soulevé trois boucliers régionaux (Quatrième Série en 1972, Troisième Série en 2009 et Deuxième Série en 2012). En difficultés les années passées, le Sporting est maintenant ambitieux.

Ce renouveau est incarné par le président-trésorier, Philippe Brzezinski, ancien joueur de Sainte-Livrade, Caussade et Bellancourt avant de se reconvertir dans l’arbitrage. Pendant douze ans, il a parcouru les pelouses de l’ancien comité Midi-Pyrénées. Arrivé au club en juin 2020, il a commencé par le structurer sur le plan administratif. « En prenant la présidence, j’ai vu qu’au Sporting, il y avait un potentiel pour stabiliser le club et l’amener à une division supérieure. Pour fonctionner, il faut des dirigeants. Je suis heureux de posséder neuf personnes compétentes dont une secrétaire, Laure Sage, qui effectue un travail remarquable. Une fois la mise en place d’un bureau, nous nous sommes projetés sur le sportif. » 

L’équipe cadette, le fleuron du club

Après une double saison blanche, le SCHC a fait le choix d’évoluer en Troisième-Quatrième Séries. Dans sa poule du championnat d’Occitanie composée de Tarn-et-Garonnais, Gersois et Aveyronnais, l’équipe honoroise tire son épingle du jeu. Le bilan est acceptable avec deux victoires (Villefranche-de-Rouergue-Saint-Antonin et Septfonds) pour un revers (à Reyniès). Un début de compétition qui satisfait le capitaine Cédric Delmas (ex-joueur de l’US Montauban en Fédérale 1) et l’entraîneur, Mickael Coyne. « Il y a du potentiel dans ce groupe senior, de la qualité et un état d’esprit. La qualification est un objectif raisonnable », précise ce dernier.

Si l’équipe fanion repart sur de bonnes bases, le président Brzezinski se flatte aussi de la mise en place d’une équipe cadette lors de la précédente saison. « L’école de rugby est bien structurée avec soixante-quinze licenciés entre 6 et 14 ans. Pour créer le chaînon manquant entre les seniors et l’école de rugby, j’ai mis en place une équipe en cadets laquelle apporte son lot de satisfactions. Elle est parfaitement encadrée par des éducateurs très compétents dont Patrick Laronde, qui a fait ses preuves en tant que joueur à Romans et Valence. Notre but est de conserver ces jeunes pour bien préparer l’avenir. L’avenir, on le voit désormais avec davantage de sérénité. »

Un président qui se projette aussi sur la saison prochaine. Il est en quête d’un entraîneur pour les cadets et d’un adjoint pour les seniors. Autre motif de satisfaction, le retour du public au stade municipal. Voilà qui récompense l’excellent travail du président Brzezinski et de son équipe.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Christian Stierlé (avec D. N.)
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?