Darlet : « Envie de batailler et d’exister en Pro D2 »

  • Darlet : « Envie de batailler et d’exister en Pro  D2 »
    Darlet : « Envie de batailler et d’exister en Pro D2 »
Publié le

Tom DARLET - Troisième ligne de Bourg-en-Bresse

Comment êtes-vous devenu rugbyman pro ?

Je suis né à la Réunion et j’ai commencé le rugby là-bas. Je suis tombé amoureux de ce sport et voulais être rugbyman professionnel. À 14 ans, je suis parti de là-bas pour une année en Afrique du Sud. C’était dur mais c’était une belle expérience. Ensuite, je suis arrivé en France à Périgueux où j’ai passé quatre ans avant de filer à Bayonne pour mes années espoirs et début pro. Avant donc d’arriver en prêt à Bourg cet été.

Comment se déroule votre début d’aventure avec l’USB ?

J’ai été très agréablement surpris de l’accueil par le staff, les joueurs et les supporters. Je trouve qu’il y a un bon niveau, que cela s’entraîne bien et qu’il y a une bonne cohésion d’équipe. Que l’on ne retrouve pas toujours partout. Mon premier match à Verchère s’est bien passé avec un public survolté, c’était sympa.

Sentez-vous votre collectif en progression depuis le début de saison ?

Oui, oui en très grosse progression même. L’équipe est promue et arrive dans un championnat où il y a de grosses équipes. Mais nous sommes à la bataille, nous bagarrons et il ne nous manque pas grand-chose pour gagner plus de matchs. Nous avons le droit d’exister en Pro D2 c’est sûr et certain. Il y a une marge de progression à avoir pour gagner d’autres matchs.

Quel objectif vous êtes-vous fixé personnellement ?

Le but était de prendre de l’expérience. De prendre du temps de jeu et de voir autre chose aussi. J’espère progresser à la fois sur mes points forts et mes points faibles. Côté points forts, ce sera donc sur ce qui est défense et grattage, j’espère me perfectionner. Et côté points faibles, j’aimerais réguler mes lacunes, notamment en termes de porté de ballon, tout ce qui concerne le jeu avec ballon en fait.

La victoire à domicile face à Narbonne peut-elle vous aider à vous libérer ?

Cela fait toujours du bien de gagner, pour le mental et le collectif. Cela nous donne de la confiance mais il ne faut pas trop se reposer sur cette victoire. Il faut vite batailler à nouveau. Là, nous allons à Vannes, jouer face à une très grosse équipe. En Pro D2, il n’y a pas de cadeau, c’est le haut niveau et il faut vraiment batailler tous les week-ends.

Êtes-vous d’ailleurs surpris par leur début de saison ?

Oui, un peu car les Vannetais ont fait une énorme saison l’année dernière. Je pense que leur victoire obtenue face à Agen va les mettre en confiance et ils vont se réveiller. Et il va donc falloir faire attention à cette équipe…

Malgré le fait que vous soyez un promu, on sent de l’ambition en déplacement…

Oui, clairement. D’ailleurs, à part le déplacement à Mont-de-Marsan où nous avons pris une branlée, nous nous accrochons partout. Nous bataillons ! Nous avons gagné à Agen, à Aix nous perdons de pas beaucoup, à Aurillac nous accrochons tout le match avant de prendre un carton jaune qui nous met mal. Nous prouvons à chaque fois que nous allons à l’extérieur que nous avons envie de batailler et d’exister dans ce championnat. Et quand nous sommes dans les vestiaires, nous ne venons pas en vacances à l’extérieur. Nous venons pour gagner, faire quelque chose, vivre des bons moments et ramener des points.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?