Perpignan : la vie sans Melvyn Jaminet

  • Tristan Tedder, ici face à Biarritz, va assurer l’intérim à l’arrière en lieu et place de Melvyn Jaminet, parti en sélection.
    Tristan Tedder, ici face à Biarritz, va assurer l’intérim à l’arrière en lieu et place de Melvyn Jaminet, parti en sélection. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Alors qu’une victoire contre La Rochelle serait primordiale, l’USAP est privée de son joueur phare, retenu avec les Bleus pour la tournée d’automne.

Oui, Perpignan a déjà dû composer sans Melvyn Jaminet cette saison. Lors de la 1re journée de championnat face à Brive notamment, l’arrière avait eu droit à un repos supplémentaire pour avoir disputé la tournée en Australie avec les Bleus. L’ovni du XV de France n’a pas non plus pris part aux déplacements à Lyon et au Racing, pour lesquels l’Usap s’est présentée avec des équipes remaniées. Mais cette fois, le contexte est un petit peu différent. C’est dans une période de doute que les Catalans sont privés de leur joueur phare. Avant la réception de La Rochelle samedi, les Sang et Or pointent à la dernière place du classement, avec deux petites victoires au compteur. Deux succès glanés grâce à la botte de… Jaminet, auteur de tous les points face à Toulon notamment. "Il part en équipe de France et même si on le savait déjà, c’est un handicap pour nous", concédait Patrick Arlettaz.

Tedder assure l’intérim

Alors forcément, la crispation est totale en Catalogne. L’Usap est-elle capable de faire la différence sans son jeune talent ? Arlettaz poursuit : "Ce qui nous fait le plus peur, c’est le niveau de La Rochelle. C’est une grosse équipe avec beaucoup d’individualités." Lors des absences de Jaminet cette saison, un homme a tout de même montré qu’il était capable d’assurer un intérim plus que correct. Tristan Tedder a été placé au poste d’arrière pour le premier match de la saison. Avec succès puisque, s’il a depuis repris sa position d’ouvreur, il s’est affirmé comme l’une des rares satisfactions du recrutement. "Ma position sur le terrain ne me change rien, je veux juste que l’on gagne", lançait le principal intéressé. L’idée de voir le Sud-Africain une nouvelle fois positionné à l’arrière en cours de rencontre pourrait être une solution. Mais il est d'abord titularisé à l'ouverture étant donné que Patricio Fernandez, gêné après un coup reçu, ne s’est pas entraîné normalement cette semaine et débute sur le banc. C'est donc Lucas Dubois qui hérite du maillot floqué 15. Mais Tedder sera en charge des tirs au but, si importants dans des matchs comme celui-ci. "Je n’aurais pas de pression particulière. Nous, les buteurs, on attend et on aime les matchs comme ça."

Sans Jaminet, Perpignan devra aussi montrer du caractère et trouver des solutions collectivement à défaut de pouvoir s’appuyer sur le talent individuel de leur arrière. "C’est collectivement qu’on peut lutter et trouver des ressources", analysait Arlettaz. Des ressources, il en faudra pour vaincre le dernier finaliste du Top 14 après quatre défaites de suite dont deux à Aimé-Giral. Tedder concluait : "Nous avons les ingrédients. Cela s’est vu contre le Stade français. Nous avons l’équipe pour gagner mais il faut tenir quatre-vingts minutes."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?