Le World 12s mort dans l’œuf ?

  • Steve Hansen
    Steve Hansen PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Porté par plusieurs grands noms du rugby mondial comme les Néo-Zélandais Steve Hansen et Kieran Read ou le Sud-Africain Jake White, le projet de compétition internationale de rugby à 12 a pris un sérieux coup d’arrêt après que World Rugby a déclaré qu’il ne souhaitait pas explorer plus en avant ce concept pour le moment.

L’annonce, qui remonte au mois de septembre dernier, avait été faite en grande pompe : World 12s Limited annonçait le lancement d’une nouvelle compétition de rugby à 12 à l’horizon 2022. L’idée ? Rassembler les meilleur(e)s joueuses et joueurs du monde dans des tournois. Le tournoi masculin était programmé en Angleterre en août 2022, et son pendant féminin aurait dû avoir lieu un an plus tard. 192 joueurs concernés, un système de franchise, du spectacle, plus de 300 millions d’euros générés sur cinq ans, et des grands noms du rugby pour supporter la cause de cette nouvelle compétition comme le sélectionneur champion du monde Steve Hansen, son ancien capitaine Kieran Read, ou l’autre sélectionneur champion du monde sud-africain Jake White. Bref, du lourd.

Coup d’arrêt

Toutes ces belles annonces pourraient finalement rester lettre morte. Car malgré ces évidents effets d’annonce, tout ce projet reste suspendu à une décision : celle de World Rugby, l’instance dirigeante du rugby mondial. Sans son feu vert, pas de compétition. Or, les dirigeants de World 12s ont pris la semaine dernière un sérieux coup sur la tête après que des représentants de World Rugby ont annoncé que leur instance n’était pas intéressée par cette compétition, du moins pour le moment : "Les représentants de World Rugby saluent les esprits innovants qui ont le potentiel d’améliorer notre jeu, ainsi que les nouveaux concepts qui retiennent toutes notre attention. World Rugby confirme qu’il a pris en considération les avis des sélections nationales, ainsi que celui des compétitions domestiques et internationales et les a transmises au groupe qui a proposé le World 12s et confirme, à ce jour, qu’il ne souhaite pas explorer plus en avant ce concept pour le moment. La priorité est de mener des discussions productives sur l’établissement d’un calendrier mondial centré sur la santé des joueurs, sa diffusion dans les médias, et son harmonie." Selon nos confrères de la BBC, les dirigeants de World 12s n’ont pas encore "jeté l’éponge", ajoutant que le problème venait plus du timing de cette compétition que de son concept. Sa présidente exécutive Rowena Samarasinhe a ainsi ajouté que "World 12s a été et reste en contact régulier avec World Rugby."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?