Penaud, l'arme fatale du XV de France face à l'Argentine

  • Cette année, l’ailier clermontois Damian Penaud a déjà inscrit quatre essais sous la tunique bleue.
    Cette année, l’ailier clermontois Damian Penaud a déjà inscrit quatre essais sous la tunique bleue. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le Clermontois est l'ailier français le plus performant du début de saison. Sa forme en fait une menace de tout premier plan pour les Argentins.

À force de se focaliser sur l'arrivée de Matthis Lebel, de s'interroger sur l'état de forme de Gabin Villière ou encore de tenter de résoudre l'énigme Teddy Thomas, on en aurait presque oublié le plus important : Damian Penaud, ailier français le plus en forme du moment, se porte très bien. Le Clermontois enchaîne les prestations convaincantes depuis le début de saison, que ce soit à l'aile, où il a été aligné à quatre reprises ou au centre où il a commencé trois rencontres.

Le Briviste de formation monte en puissance, qui plus est, avec deux essais sur ses deux dernières apparitions, à Montpellier et contre Pau. On l'a surtout vu tranchant balle en main et à l'aise techniquement à chacune de ses sorties. Les statistiques plaident largement en sa faveur : il figure dans le top 10 des franchisseurs (6e) et sur le podium des joueurs ayant battu le plus de défenseurs (25, 3e) en Top 14. Attaquant racé, à la pointe de vitesse effarante et aux courses chaloupées, l'unique ambassadeur de Marcel-Michelin dans le XV de départ samedi sera une fois encore un des atouts offensifs majeurs des Bleus dans les semaines à venir. Comme il l'a été depuis le début de l'année.

Meilleur marqueur des Bleus en 2021

Après huit tests-matchs auxquels il a tous pris part, il pointe en tête du classement des marqueurs tricolores en 2021 avec quatre réalisations en Irlande, en Angleterre, contre l'Ecosse et lors du deuxième match victorieux en Australie. À cette efficacité, on peut ajouter une relative fiabilité dans les airs et une propension à se proposer dans le cœur du jeu, même si, ironie de l'histoire, il reste sur une prestation à zéro ballon touché à Brisbane. S'il a déjà été vu en difficulté sur le plan défensif, l'étendue de sa panoplie reste un atout indiscutable pour le XV de France.

Au sein d'un collectif jeune, ses quatre années sur la scène internationale, assorties de vingt-cinq sélections pour dix essais, confèrent aussi à Damian Penaud (25 ans) une certaine stature. Surtout si l'on met ce vécu en perspective avec celui de ses partenaires du triangle arrière, Melvyn Jaminet (22 ans), capé à trois reprises en Australie, et Gabin Villière (25 ans aussi), six sélections au compteur. Damian Penaud fait figure de cadre expérimenté. Tout en ayant gardé ses jambes de 20 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?