Contre Bourg-en-Bresse, Oyonnax ne veut pas refaire la même erreur qu'à Rouen !

  • L'Oyomen Adrien Bordenave lors du match face à Rouen
    L'Oyomen Adrien Bordenave lors du match face à Rouen Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Passés à côté lors de leur dernier déplacement à Rouen, les Oyomen veulent montrer un autre visage chez leur plus proche voisin.

Gagner en déplacement, les Oyomen l’ont déjà fait, à Grenoble comme à Vannes, et le constat, ajouté au bilan de leurs derniers matchs à domicile (trois victoires bonifiées) ne fait que renforcer la frustration et la déception laissées par leur dernier voyage à Rouen.

«Lors de ce match nous avons tout simplement manqué d’envie et d’engagement», résume Yohan Le Bourhis. «Nous avions à cœur de nous racheter lors de la réception de Béziers et cette fois nous avons su mettre les bons ingrédients en proposant du combat, de l’engagement et de la puissance devant mais aussi de la vitesse derrière. C’est ce que nous devrons renouveler à Bourg-en-Bresse.». Dans l’Ain, le rendez-vous entre les deux voisins prend la forme d’un sommet. «Ce sera un match à part pour eux comme pour nous», convient le demi de mêlée Ilan el Khattabi en poursuivant : «Nous savons quelle forme de jeu nous voulons produire. Et cette fois, compte tenu du contexte, il n’y a pas de risque que l’on manque d’envie».

Oyonnax ne commettra pas deux fois le même péché. Sur ce point Joe El Abd ne nourrit aucune inquiétude : «Ce match a été coché avant même le coup d’envoi de la saison. Dans le groupe nous ne comptons que trois blessés et à l’entraînement tous les joueurs ont donné le meilleur avec l’espoir de disputer ce derby.»

S’inscrire dans la continuité

Pour effectuer leur plus court déplacement de la saison, les Oyomen puiseront donc leur motivation dans l’évocation de leur match manqué à Rouen, mais aussi dans celle de l’édition 2018 de ce même derby soldée par une défaite en terre bressane. «Dans les têtes nous étions partis en vacances avant de jouer le match», rappelait le capitaine Tommy Raynaud au soir de la victoire face à Béziers. Là non plus Oyonnax ne tombera pas deux fois dans les mêmes travers alors que la confrontation avec les Bressans marquera la fin du premier tiers du championnat. «Nous avons eu droit à un match dur face à Béziers, c’était l’idéal avant d’aller affronter Bourg-en-Bresse», apprécie Joe El Abd qui attend de son groupe qu’il inscrive ses performances dans la continuité… surtout à deux pas de chez lui.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?