Rouen veut valider les acquis en recevant Vannes

  • Les Rouennais de Taylor Gontineac devront gagner en assurance et retrouver de la constance. Et cela passe par une victoire face à Vannes. Photo Stéphanie Biscaye
    Les Rouennais de Taylor Gontineac devront gagner en assurance et retrouver de la constance. Et cela passe par une victoire face à Vannes. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Les Normands doivent reprendre leur marche en avant et finir ce bloc avec une victoire. Vannes qui va mieux, veut rapporter des points.

Rouen a plié lors du dernier match, mais le groupe reste positif, le staff notant que tout n’a pas été mauvais, en mettant en avant une meilleure seconde période. «On se met dans la difficulté très (trop) tôt. Si on retire cette entame, au score on est au contact. Mais elle est là, le point intéressant c’est qu’on est revenus dans le match. On a eu des opportunités, on a été plus concerné par faire bien. Il faut réussir à se retirer de la tête que les matchs à domicile sont plus importants que les déplacements. On gagne le même nombre de points en cas de défaite ou de victoire», confie Renaud Dullin, le coach des trois quarts.

Rouen veut continuer à positiver sur cette première partie de championnat, qui quoi qu’on en pense, reste dans les objectifs que le club s’est fixé. Vannes est 13e, Rouen 11e, et les Normands reçoivent, ils sont donc en position de force. «On doit augmenter en compétence, y mettre de l’enthousiasme. Vannes a été aux portes du Top 14 l’an passé, aujourd’hui c’est une autre saison. Se concentrer sur nous-même, être au combat, gagner la conquête, ce sont les points cruciaux, quel que soit l’adversaire», ajoute l’entraîneur.

Gagner en certitude

Vannes a fourni un très bon match, avec des avants percutants et un Edwards en troisième ligne en grande forme. Et que dire de Nick Abendanon, retrouvé cette année. Rouen devra donc être au rendez-vous.

«On est prêt à relever le défi. À nous d’être vigilants, face à Montauban, il nous a manqué beaucoup de choses dans la maîtrise. On a du mal à être constant sur plusieurs matchs, mais on passe rarement deux fois à côté, donc c’est à nous de faire basculer le match», conclut Renaud Dullin.

Du côté des joueurs, Matthieu Bonnot, talonneur et capitaine, n’est pas non plus dans la panique. «On a fait des bonnes choses, mais notre investissement doit être plus intense. Je n’étais pas là à Montauban, mais on ne doit pas se faire marcher dessus sans réagir, et démarrer un match avec 12 points de retard. Contre Oyonnax, on encaisse le premier essai, mais on se sentait forts, on n’avait pas de doute. Vannes n’est pas une petite équipe, il ne faut pas se fier au classement, c’est une équipe complète, et qui connaît très bien le Pro D2 et son exigence. On doit retrouver de la constance.»

Rouen peut donc encore mieux faire, ne pas avoir de regrets, ne pas se dire «on aurait pu» ou «on aurait dû», mais regarder droit devant et gagner en certitude, et ça passe par une victoire dans le derby de l’Ouest.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?