Top 14 - Les jeunes aux manettes du MHR

  • Louis Foursans-Bourdette (Montpellier) contre le CA Brive
    Louis Foursans-Bourdette (Montpellier) contre le CA Brive Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le

En l’absence de cinq joueurs de sa charnière, le staff montpelliérain a confié les clés de l’attaque à Martin Doan (23 ans) et Louis Foursans (19 ans). Inquiétant ? Pas du tout…

Sur les huit internationaux du MHR partis en sélection, on en compte pas moins de quatre qui évoluent à la charnière. Deux demis de mêlée et deux ouvreurs : le Sud-africain Cobus Reinach et le Géorgien Gela Aprasidze à la mêlée, l’Italien Paolo Garbisi et le Springbok Handré Pollard à l’ouverture. Soit les quatre joueurs majeurs du club à la charnière… Rien que ça ! Et l’on ne compte pas l’emblématique Benoît Paillaugue, qui soigne depuis septembre une rupture des ligaments croisés du genou. Et de cinq ! En d’autres clubs, la situation aurait été catastrophique. Mais pas à Montpellier.

Pourquoi ? Parce qu’il possède de jeunes talents français sur lesquels il va s’appuyer dans les semaines à venir : Martin Doan (23 ans) à la mêlée et Louis Foursans (19 ans) à l’ouverture. Mieux, les Cistes vont même se permettre d’aligner un 5/8e en titularisant le prometteur Thomas Darmon (23 ans) au poste de premier centre. Des minots que le MHR n’a pas hésité à lancer dans le grand bain quand la situation l’a exigée, et qui sont aujourd’hui prêts à enchaîner : "Martin Doan a joué deux fois vingt minutes contre Brive et Toulouse avant d’enchaîner sur deux titularisations à Pau et La Rochelle", rappelle le manager Philippe Saint-André. Soit 251 minutes de jeu qui ont prouvé que celui qui évoluait encore en Nationale, au SC Albi, la saison dernière, était capable de tenir la baraque. Ce dernier s’est même payé le luxe d’inscrire un essai contre le Stade toulousain pour sa deuxième apparition avec le MHR.

Foursans, la pépite

Louis Foursans n’a peut-être que 19 ans, mais il compte un vécu encore plus important dans le rugby professionnel. Souvenez-vous : l’année dernière, le Nîmois a fait sept apparitions, dont cinq comme titulaire. Buteur fiable, il a inscrit 44 points. Il avait même été un acteur majeur de la victoire qui avait relancé le MHR en Top 14, à domicile face à Clermont. Ce soir-là, il avait puni les Auvergnats en passant sept pénalités. Cette année, Foursans n’a pas été encore autant sollicité, en raison des présences de ses concurrents (sept matchs, une titularisation, 136 minutes). Mais son heure est venue : "On fait confiance à nos jeunes. Un travail de fond a été mené par le centre de formation dirigé par Joan Caudullo ainsi que le club depuis 18 mois. On sait où l’on en est, on sait où l’on va." Il est l’heure de récolter les fruits de ce travail.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?