Que valent les Géorgiens qui vont affronter les Bleus ?

  • Beka Saghinadze avec la Géorgie
    Beka Saghinadze avec la Géorgie Fotosport / Icon Sport - Fotosport / Icon Sport
Publié le

Avec pas moins de dix joueurs évoluant en France dans le XV de départ, on connaît plutôt bien les forces et les faiblesses de l'équipe géorgienne que les Bleus affronteront dimanche à 15 heures à Bordeaux.

En bon habitué du Top 14 qu'il est, le centre des Bleus Jonathan Danty a prévenu : « Ce match sera encore plus intense que celui face aux Argentins. J'ai bien peur qu'à Bordeaux, les premiers temps de jeu piquent un peu... » Un Tricolore averti en vaut deux. Car les hommes de Fabien Galthié connaissent très bien leurs futurs adversaires qu'ils côtoient soit en club, soit sur les pelouses du Top 14 !

Sur le XV de départ dévoilé par le sélectionneur Levan Maisashvili, pas moins de sept évoluent en Top 14. Il s'agit des piliers Melikidze et Gigashvili, qui défendent respectivement les couleurs du Stade français et de Toulon, les troisième ligne Saginadze (Lyon) et Gorgadze (Pau), la charnière briviste composée de Lobzhanidze à la mêlée et Abzhandadze à l'ouverture, ainsi que du jeune arrière Niniashvili (Lyon). A ceux-ci s'ajoutent ceux qui évoluent en Pro D2, en l'occurence les deuxième ligne Kerdikoshvili (Agen) et Mikautadze (Bayonne), ce dernier ayant longtemps évolué en Top 14 à Montpellier et à Toulon, ainsi que du flanker Tsutskiridze (Aurillac).

Gare à la troisième ligne

Faire la liste de ces joueurs revient déjà à identifier les menaces, car tous sont performants avec leurs clubs. On tient toutefois à décerner une mention spéciale à la troisième ligne des Lelos qui, si elle n'est pas muselée par le XV de France, risque de lui donner beaucoup de fil à retordre. On pense notamment à Beka Saginadze, qui réalise un début de saison fracassant avec le Lou. Il sera entouré du Palois Beka Gorgadze et de l'athlétique Aurillacois Giorgi Tsutskiridze. Devant, il faut aussi mentionner la présence de Konstantin Mikautadze, véritable poutre de ce pack: « Il est redoutable sur les ballons portés, qu'ils soient offensifs ou défensifs », nous confiait cette semaine l'entraîneur de la mêlée briviste Goderdzi Shvelidze.

Derrière, gare au jeune arrière Davit Niniashvili, qui ne manque pas de culot pour relancer les ballons avec Lyon. Peut-être que sa gourmandise fera les affaires des Bleus... Les Tricolores seraient aussi bien inspirés de se méfier du centre Merab Sharikadze, véritable leader de combat de cette équipe, ainsi que de l'ouvreur briviste Tedo Abzhandadze, joueur qualifié de « très vif et imprévisible » selon l'un de ses entraîneurs à Brive, l'ex-pilier international Goderdzi Shvelidze. Seul bémol, l'ouvreur est doté d'un physique relativement frêle pour le haut niveau (1,74m, 74 kg). Les Bleus pourraient peut-être viser sa zone pour y envoyer leurs tanks que sont Anthony Jelonch, Gregory Alldritt ou autres Sekou Macalou...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon Valzer
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?