Dallaglio : « J’aime beaucoup Grégory Alldritt »

  • Lawrence Dallaglio apprécie particulièrement le troisième ligne rochelais
    Lawrence Dallaglio apprécie particulièrement le troisième ligne rochelais Icon Sport
Publié le , mis à jour

L’ancien et redoutable troisième ligne aux 88 sélections avec le XV de la Rose, sera présent à la soirée des Oscars Midi Olympique. L’occasion d’évoquer avec lui cette soirée, ainsi que le numéro 8 du XV de France, Grégory Alldritt, qu’il apprécie particulièrement…

Ce n’est pas la première fois que vous venez aux Oscars Midi Olympique. Quel souvenir gardez-vous de ces soirées ?

Ces soirées sont toujours spéciales. C’est l’occasion de passer du temps avec de véritables légendes vivantes de notre jeu, des joueurs de classe mondiale que l’on a jamais vraiment l’occasion de côtoyer en dehors du terrain. Je garde d’excellents souvenirs de ces soirées.

L’Angleterre vient de battre l’Australie de façon plutôt convaincante sur le score de 32 à 15. Quel regard portez-vous sur Tom Curry et Sam Underhill, les nouvelles terreurs du rugby anglais ?

Underhill n’a pas l’air humain, vous ne trouvez pas ? Le pire, c’est que ce ne sont encore des gosses... Je distribuais les journaux à leur âge ! C’est fou ce que font ces gamins... Ils n’ont pas de pression, ils vivent les choses comme elles sont. Après, il est quand même difficile de sortir des individus de ce match. À chaque fois qu’un Anglais avait le ballon, on avait l’impression que ses soutiens avaient du kérosène dans les crampons ! Ils battaient toujours le premier défenseur, gagnaient systématiquement la ligne d’avantage... Cela rend tout de suite les choses plus faciles.

Revenons-en au rugby français. Quel regard portez-vous sur le numéro 8 du XV de France, Grégory Alldritt ?

Je suis de près le rugby européen par le biais de la Coupe d’Europe et je savais qu’Alldritt était l’homme à suivre, tant en club qu’en sélection. Je l’aime beaucoup, il fait partie des joueurs de demain. Il est vraiment fort. Dans un seul match, cela ne le dérange pas de faire vingt plaquages, d’aller ralentir les sorties adverses dans les rucks, de porter quinze ou vingt fois le ballon pour aller défier la défense ou encore aller coller des déblayages autoritaires dans les rucks offensifs. Il est clairement un leader, un mec que l’on suit sur le terrain. Chaque week-end, il se donne sans compter et tient la ligne. Et puis je trouve qu’il prend beaucoup de plaisir à jouer : cela se voit sur le terrain, il se régale à participer à un maximum de séquences de jeu.

Qu’est ce qui vous plaît chez lui ?

J’aime sa capacité à gagner des mètres après avoir été plaqué par l’adversaire. Ça, c’est une qualité rare chez les joueurs. J’aime le fait qu’il ne va pas directement au sol et qu’il essaie de gagner quelques mètres ou de faire jouer derrière lui. C’est une qualité très importante pour un numéro 8, parce que cela rend votre équipe plus dominante et dangereuse sur la ligne d’avantage.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?