Oscars de légende : Les « sales gosses » réunis pour la première fois depuis 2011

  • Equipe de France devant le Haka des All Blacks - 23.10.2011 - France / Nouvelle Zelande - Finale de la Coupe du Monde de Rugby 2011 - Auckland  -  (Angleterre)
    Equipe de France devant le Haka des All Blacks - 23.10.2011 - France / Nouvelle Zelande - Finale de la Coupe du Monde de Rugby 2011 - Auckland - (Angleterre) Spi / Icon Sport - Spi / Icon Sport
Publié le , mis à jour

OSCARS MIDOL - Dans le cadre des 68ème Oscars Midi Olympique, les finalistes de 2011, dix ans après, seront réunis et fêtés. Leurs retrouvailles ont débuté ce lundi en fin de matinée sur les Champs-Elysées. Les « sales gosses » étaient heureux de se retrouver.

Ils avaient hâte de se revoir. « Cela aurait pu être la fédération qui prenne l’initiative, et c’est Midi Olympique », glisse un brin provocateur mais franchement  heureux d’être là, Imanol Harinordoquy en terminant son café au bar du Fouquets ce lundi en fin de matinée. Un peu plus loin de lui, Aurélien Rougerie ne boude pas son plaisir et accueille d’une bonne accolade chacun de ses ex-coéquipiers. L’ex-trois-quarts centre ou ailier, avait clamé son impatience dans un entretien à Midi Olympique, il y a quelques semaines. « C’est une bonne idée de nous rassembler, ce sera une première. On s’est gagné le droit d’avoir des souvenirs, autant les conserver ».

Le hall d’hôtel du Fouquet’s voit défiler des joueurs qui, dix ans après, entrent dans la légende de notre sport. Rougerie en compagnie de Poux et Barcella sont les premiers arrivés. Ils sont suivis de près de Morgan Parra, qui fête en ce 15 novembre ses 33 ans. Suivent, Ouedraogo, Traille, Bonnaire, Harinordoquy, Trinh-Duc, Doussain, Mermoz, Papé, Pierre, Yachvili. Puis c’est au tour du capitaine Thierry Dusautoir de faire son entrée quasiment en même temps que le staff Quesada, Ntamack et Retière. Il en manque à l’appel quelques-uns du groupe des 30, dont le sélectionneur Marc Lièvremont, retenu par des obligations personnelles. Alexis Palisson, lui rejoindra le groupe pour la soirée de gala.

Pour le moment, c’est l’heure des premières retrouvailles et des premières anecdotes. On les sent franchement ravi d’être là, au milieu de la plus belle avenue du monde sur les Champs Elysées. Dix ans après, ils sont les invités prestigieux, et nommés Oscars de légende, de la 68e cérémonie des Oscars de Midi Olympique. Si le match de la veille du XV de France face à la Géorgie, permet de débuter certaines conversations, ils ont surtout envie de passer du temps ensemble. « Il faut que l’on profite. Ces 24 heures vont passer extrêmement vite. Ce n’est pas tous les jours que nous pouvons nous voir quasiment tous. Cela fait du bien », témoigne Julien Bonnaire. Les habitudes reprennent vite. C’est marrant de revoir Morgan Para au milieu de ses ex-grognards de Clermont ou du CSBJ, Pierre, Papé, Bonnaire puis en compagnie d’Ouedraogo au moment du buffet du déjeuner. Un peu plus loin, ce sont les « Toulousains » qui conversent entre eux. Dusautoir et Emile Ntamack semblent mener les discussions avec Doussain et Poux. Les ex-biarrots Yachvili, Traille et Harinordoquy engloutissent de leur côté le risotto aux truffes d’été.
Ce lundi 15 novembre, ils rentrent par une porte prestigieuse dans la légende de notre sport.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?