Une charnière 100% Montpellier chez les Boks

  • Face à l’Angleterre, Handre Pollard (ballon en mains) sera associé à son partenaire de club Cobus Reinach (en arrière plan) pour mener le jeu des Springboks. Photo Icon Sport
    Face à l’Angleterre, Handre Pollard (ballon en mains) sera associé à son partenaire de club Cobus Reinach (en arrière plan) pour mener le jeu des Springboks. Photo Icon Sport
Publié le

Les champions du monde sud-africains vont défier les Anglais à Twickenham avec une charnière Reinach-Pollard qui joue à Montpellier. Cobus Reinach, le demi de mêlée, fait figure de "parent pauvre" de cette sélection. Son talent n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur.

Nous y voilà ! Deux ans après la finale de la dernière Coupe du monde, Anglais et Sud-Africains se retrouvent pour l’acte final des tests de l’automne. Les deux équipes ont eu le bon goût de rester invaincues. L’Angleterre sera à domicile, mais les Springboks se présenteront forts de leur série victorieuse face aux Lions, et de leur succès du 2 octobre face aux All Blacks. Ils n’avaient perdu que de deux points la première manche. Les Springboks du tandem Nienaber-Erasmus portent donc fièrement leur couronne de champions du monde. Cette rencontre aura aussi un sérieux parfum de Top 14 avec la charnière sud-africaine Cobus Reinach - Handré Pollard, deux joueurs de Montpellier. À noter que cette saison, les deux hommes n’ont jamais été alignés ensemble au départ d’un match avec la formation héraultaise. Chaque fois que ce fut possible, Philippe Saint-André a préféré utiliser l’Italien Paolo Garbisi à l’ouverture, en faisant passer Handre Pollard en position de premier centre (à deux reprises). Les deux Springboks n’ont formé la charnière du MHR qu’en fin de rencontre face à Clermont… pour une défaite à domicile.

On se souvient aussi que la paire n’avait pas été alignée pour la demie et la finale du Challenge européen 2021 de Montpellier face à Bath et Leicester. Ils étaient tous deux remplaçants, mais Pollard relevait d’une grave blessure au genou.

C’est une curiosité "classique" du rugby que ces joueurs utilisés différemment entre le contexte international et le championnat domestique. C’est aussi une façon de nous rappeler que le Montpellier de Mohed Altrad a les moyens de se payer la charnière des champions du monde en titre. C’est aussi une façon de voir que le sélectionneur sud-africain tient les deux Héraultais d’adoption pour ses demis de référence, quand vient l’heure des braves et qu’on peut oublier les questions extra-sportives. Les deux Jantjies, Herschel et Elton ont été relégués sur le banc.

Reinach, enfin !

Pour Cobus Reinach, c’est une consécration car ce talent révélé chez les Sharks a souvent été condamné à rester à l’arrière-plan. Il ne compte que 19 sélections en sept ans (débuts en 2014), dont seulement neuf comme titulaire. Il n’a joué que deux rencontres du dernier Mondial, mais aucune en phase finale.

Apparemment, son profil de porteur de ballon incisif n’est pas la tasse de thé du staff des Boks qui préfèrent des éjecteurs sachant abuser du jeu au pied, style Faf De Klerk et donc, Herschel Jantjies. En France, ceux qui se souviennent de l’essai exceptionnel de Reinach face au Racing 92 ont du mal à le comprendre. Mais la grave blessure à une hanche de Faf De Klerk est passée par là. Mais Nienaber s’est rendu à l’évidence, pour affoler la défense anglaise au bord des rucks le choix de Reinach s’est imposé à lui.

 

Angleterre - Afrique du Sud À Londres (Twickenham Stadium) Samedi 16 h 15 - Arbitre : M. Brace (Irl.).

Angleterre (équipe probable) 15. Steward ou Malins ; 14. Radwan, 13. Tuilagi, 12. Slade, 11. May ; 10. M. Smith, 9. Youngs ; 7. Underhill, 8. Curry, 6. Lawes ; 5. J. Hill, 4. Itoje (cap.) ; 3. Sinckler, 2. Blamire, 1. Genge.

Remplaçants : 16. Singleton, 17.Marler, 18. Stuart, 19. Ewels, 20. Dombrandt, 21. Mitchell, 22. Marchant, 23. Malins ou Steward.

Afrique du Sud 15. Le Roux ; 14. Kriel, 13. Am, 12. De Allende, 11. Mapimpi ; 10. Pollard, 9. Reinach ; 7. K. Smith, 8. Vermeulen, 6. Kolisi (cap.) ; 5. De Jager, 4. Etzebeth ; 3. Nyakane, 2. Mbonambi, 1. Nche. Remplaçants : 16. Marx, 17. Kitshoff, 18. Koch, 19. Mostert, 20. Wiese, 21. H. Jantjies, 22. E. Jantjies, 23. Steyn.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme Prévôt
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?