Les Bleues régalent encore, et font à nouveau tomber la Nouvelle-Zélande

  • Les Bleues régalent encore, et font à nouveau tomber la Nouvelle-Zélande
    Les Bleues régalent encore, et font à nouveau tomber la Nouvelle-Zélande Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après un premier succès face à la Nouvelle-Zélande à Pau, les Bleues ont confirmé à Castres face à ces mêmes Blacks Ferns en l’emportant (29-7), à l’issue d’une performance accomplie et plus qu’enthousiasmante à un an de la Coupe du Monde.

Une explosion de joie collective dans un stade Pierre-Fabre archi-comble qui a vibré pour ses joueuses, voilà un parfait résumé de l’émotion vécue tout au long de cet après-midi dans la cité tarnaise. Car les Bleues ont confirmé face aux Black Ferns, réalisant une nouvelle prestation de haut-vol face – pourtant – à ce qui se fait de mieux sur la planète rugby féminin. La France s’est imposée logiquement au regard d’une nouvelle prestation accomplie, maitrisée, et avec une domination évidente dans tous les compartiments.

La Nouvelle-Zélande n’a jamais été en mesure d’instaurer ne serait-ce qu’un peu de doute dans les têtes tricolores, concentrées d’un bout à l’autre de la partie ; un match d’ailleurs parfaitement débuté avec l’essai rapide d’Agathe Sochat sur ballon porté (4e) et suivi d’une autre réalisation de Marie-Aurélie Castel – sa première en sélection – d’un débordement sur un côté fermé en sortie de mêlée (12e). Cette équipe de France a donc eu une avance rapide de 14 points qui a totalement déboussolée une formation néo-zélandaise brouillonne.

Une Tournée d’Automne parfaite pour les Bleues

Si les Championnes du Monde en titre ont bien réagi avant la pause, trouvant la faille grâce à Kennedy Simon en force, profitant d’un éclair de Portia Woodman (38e), c’était sans compter une réaction immédiate des Tricolores, avant même le retour aux vestiaires grâce à un essai de pénalité suite à un maul écroulé sur la ligne (40’+3). À l’issue d’un premier acte à sens unique, l’avance de la France est plus que logique, elle le sera également au fil de la seconde période avec cette fois une défense à l’épreuve mais solidaire et rigoureuse.

Castel s’est d’ailleurs offert un doublé, d’un joli mouvement collectif conclut sur l’aile après une passe sautée (56e) ; une manière de bonifier encore plus cette prestation et cette Tournée automnale conclue par trois succès (Afrique du Sud et Nouvelle-Zélande x2). Leurs adversaires ne peuvent en dire autant, avec à l’inverse une Tournée complètement manquée et marquée par trois revers, en plus de celui en Angleterre. Une véritable confiance se dégage de ce groupe et le jeu déployé est une belle confirmation. Vivement les VI Nations !

Julien Plazanet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?