Transferts - Le CO réactive la filière Pro D2

  • Gauthier Maravat (Agen) sera lui aussi castrais la saison prochaine. Photo Icon Sport
    Gauthier Maravat (Agen) sera lui aussi castrais la saison prochaine. Photo Icon Sport Icon Sport - Maxime Le Pihif
  • Adrien Séguret (Grenoble) sera castrais la saison prochaine
    Adrien Séguret (Grenoble) sera castrais la saison prochaine Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le , mis à jour

Fidèle à ses habitudes, le Castres olympique a ciblé plusieurs forts potentiels ou valeurs sûres de deuxième division. Le Carcassonnais Azar, l’Agenais Maravat et le Grenoblois Séguret en font partie et d’autres pourraient suivre.

Castres fait figure d’expert dans l’art de dénicher de beaux potentiels en Pro D2 : Gaëtan Barlot, Martin Laveau, Adrea Cocagi ou encore Wilfrid Hounkpatin, le pilier ayant même été repéré en Fédérale 1, sont quelques exemples parmi d’autres de la réussite de cette filière, éprouvée depuis des années. Le recrutement actuel du CO s’inscrit pleinement dans cette lignée.

Selon nos informations, le club tarnais a récemment obtenu l’accord de plusieurs joueurs évoluant en deuxième division : le pilier droit de Carcassonne Aurélien Azar (27 ans), passé par Grenoble et Chambéry, le deuxième ligne d’Agen Gauthier Maravat (21 ans), ancien international moins de 20 ans, et le centre de Grenoble Adrien Séguret (23 ans), également passé par les Bleuets et formé à Albi, se sont ainsi engagés pour deux ans.

Usarraga attendu, Duguivalu pisté

D’autres pourraient suivre : les noms du troisième ligne de Bayonne Asier Usarraga (26 ans), formé à Biarritz, et du demi de mêlée de Mont-de-Marsan Gauthier Doubrère (25 ans), passé par Auch, Bordeaux-Bègles et Biarritz, circulent aussi du côté du Lévezou. Comme évoqué ci-contre, les recruteurs tarnais seraient aussi intéressés par le centre ou ailier fidjien de Perpignan Alivereti Duguivalu (24 ans), qui bénéficie du statut Jiff. Ces recrutements, actés ou souhaités, viendront compléter un effectif amené à rester relativement stable : le CO est confronté à onze fins de contrat dont plusieurs concernent des vétérans (Jacquet, Kockott, Urdapilleta, Aguillon).

Vincent BISSONNET (avec P.-L. G. et M. D.)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?