Nevers doit engranger à la maison

  • Les Neversois vont disputer un match capital face aux Bressans pour ne pas perdre de vue la sixième place qualificative. Photo Icon Sport
    Les Neversois vont disputer un match capital face aux Bressans pour ne pas perdre de vue la sixième place qualificative. Photo Icon Sport Icon Sport
Publié le , mis à jour

Rentrés bredouilles de leurs derniers voyages, les Neversois sont condamnés à faire le plein chez eux pour rester au contact des cinq échappés.

La course aux phases finales devient de plus en plus raide chaque année en Pro D2. L’Uson l’a vérifié à ses dépens l’an passé, avec un septième rang final "punissant" un trou d’air subi dans le dernier tiers de la saison. Cette fois-ci, après onze journées, le club nivernais pointe à la sixième place, ex æquo avec Béziers. Avec un bilan pourtant plus que correct, ponctué de succès probants face aux puissants Vannes, Oyonnax et Colomiers et d’un nul extirpé aux forceps à Bayonne.

"On est sur la ligne", relevait le manager Xavier Péméja après la victoire bonifiée - la première de la saison - face à Aurillac, lors de la 10e journée. "On est à + 6 au classement britannique, ce qui correspond à notre objectif de faire + 3 à chaque bloc. Mais on a peu de marge." Après une semaine de coupure, le voyage à Montauban, vendredi dernier, a confirmé que cette marge s’effilochait à cause d’une embarrassante tendance à l’inconstance, voire à l’inconsistance loin du chaud cocon du Pré-Fleuri.

 

Bagarre pour la sixième place

Face à des Sapiacains surmotivés par leur rude défaite à Agen, les Neversois ont failli dans tous les domaines, et dès la première minute. Un coup d’envoi mal réceptionné, une pénalité concédée, et trois points offerts au canonnier local Jérôme Bosviel, voilà qui donnait le ton sombre d’un match que 50 minutes en supériorité numérique n’ont pas suffi à aire basculer du côté neversois. " On n’est jamais entré dans la rencontre, on était absent", souffle Xavier Péméja, qui aspirait à un tout autre scénario qu’une triste défaite 33 à 17 pour son retour au pays montalbanais. " C’est notre plus mauvais match à l’extérieur de la saison."

Après le 41 à 20 encaissé à Mont-de-Marsan, ce nouvel aller-retour stérile éloigne un peu plus les Usonistes d’un peloton de cinq échappés refermé par Montauban. La bagarre pour la sixième place qualificative devient elle aussi incertaine, avec Rouen, Carcassonne et Provence Rugby soufflant sur les nuques bourguignonnes. La réception de Bourg-en-Bresse prend, dès lors, le caractère pesant d’un "match capital", selon le manager : " On s’est trompé à Montauban mais on ne doit surtout pas se tromper à la maison." La 14e place des promus bressans n’apporte même pas la chaufferette de l’optimisme dans une soirée annoncée glaciale : "Ils sont allés gagner à Agen, ils ont accroché tout le monde à l’extérieur, sauf Mont-de-Marsan, alors il faudra être très vigilants."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien CHABARD
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?