Top 14 - Bordeaux - Toulouse : le choc qui tombe à pic

  • Bordeaux - Toulouse : le choc qui tombe à pic
    Bordeaux - Toulouse : le choc qui tombe à pic Icon Sport
Publié le , mis à jour

Samedi soir à 21 h 05, l’Union Bordeaux-Bègles reçoit le Stade toulousain, avec la première place du Top 14 en jeu. Ce match au sommet consacre le parcours des clubs des deux métropoles du Sud-ouest, deux bastions historiques qui, pour l’instant, dominent assez largement le championnat 2021-22.

On ne pouvait rêver mieux. Ce Bordeaux-Toulouse tombe vraiment à pic, Le deuxième reçoit le premier, dans un stade Chaban-Delmas à guichets fermés. On parle ici de deux équipes qui ont fait le trou face à la meute des poursuivants puisque le troisième, Montpellier est à huit points. Le terme de sommet n’est donc pas galvaudé. Il se jouera d’ailleurs devant la plus grosse affluence de la saison 33 000 personnes.

Cette rencontre au sommet incarne un rapport de force qui s’est dessiné depuis deux ans, depuis l’été 2019 quand Toulouse fêtait le premier titre de l’ère Mola et que Bordeaux recrutait Chistophe Urios comme manageur.

À la fin de l’hiver 2020, l’UBB était largement en tête du Top 14 quand la pandémie de Covid stoppa net le championnat. Au printemps 2021, Toulouse reprenait son sceptre après une victoire d’extrême justesse sur l’UBB en demie (24-21). Les deux équipes se sont aussi expliquées en demi-finale européenne victoire de Toulouse 21-9 avec des Bordelais perturbés par le Covid.

La saison dernière, les deux équipes se sont affrontées quatre fois (et autant de victoires pour Toulouse).

L’affrontement est donc en train de devenir un vrai classique. On n’osera pas le qualifier de "derby", même si les deux équipes sont baignées par le même fleuve, la Garonne. Elles sont quand même à plus de deux heures de route. Mais les amateurs d’histoire se souviendront que les deux villes furent les deux foyers provinciaux du rugby français. Les premiers à jouer la finale face aux cadors parisiens. Les deux équipes n’ont pas toujours brillé en même temps mais par deux fois elles ont joué la finale du championnat (1969 et 1991).

Après une longue éclipse, Bordeaux-Bègles est revenu au premier plan dans les années 2010 au point de se découvrir le premier public d’Europe. Toulouse et ses 21 titres a la constance pour lui, c’est incontestable. Mais la remontée de Bordeaux correspond aussi à l’émergence du rugby des "grandes villes" avec un président bordelais qui porta naguère les couleurs… du Stade Toulousain. Avec le temps, les deux clubs ont presque fini par se ressembler, même si la formation et le recrutement restent à l’avantage de Toulouse alors que Bordeaux a pris l’oscar de la ferveur populaire.

Le duel entre les deux métropoles du Sud-Ouest a donc tous les atours de la modernité triomphante, jusqu’à abriter les deux charnières du dernier XV de France avec un dualisme Ntamack-Jalibert à l’ouverture, comme inventé exprès pour pimenter ce rendez-vous.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?