Top 14 - Mathieu Bastareaud (Lyon), une absence de poids

  • La réception de Brive sera un test pour voir comment les Lyonnais de Félix Lambey auront digéré la blessure de leur capitaine, Mathieu Bastareaud. Photo Icon Sport
    La réception de Brive sera un test pour voir comment les Lyonnais de Félix Lambey auront digéré la blessure de leur capitaine, Mathieu Bastareaud. Photo Icon Sport Icon Sport - Romain Biard
Publié le

Précieux, Mathieu Bastareaud va manquer au groupe lyonnais, qui comptait beaucoup sur son retour. Le Lou va devoir apprendre à vivre encore longtemps sans lui.

Le Lou est donc revenu de Toulon sans Mathieu Bastareaud, alité dans une chambre d’hôpital dans l’attente d’un verdict qui fut sans appel. Opéré hier, l’ancien capitaine du XV de France va donc commencer sa troisième rééducation en moins d’un an… De son côté, le Lou va devoir continuer à faire sans lui. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ? On ne l’espère pas du côté de Gerland. Sa blessure à Brive le 27 décembre 2020, conjugué à celle de Jonathan Wisniewski, avait été le début de la fin pour l’équipe lyonnaise, donc le collectif s’était délité petit à petit. Son retour espéré en début de saison, puis début novembre, suite à sa blessure à un doigt en match amical, n’était pas attendu comme celle du messie. Mais sa présence dans le vestiaire et sur le terrain compte un peu plus que d’autres.

"On est toujours encore un peu gêné quand on est avec lui, rappelle Félix Lambey. C’est un joueur qui joue encore et que j’ai badé quand j’étais jeune. C’était la nouvelle génération quand j’étais gamin. Il est énormément respecté, énormément écouté. Mathieu Bastareaud, c’est tout ça. Il n’y a même pas besoin de parler de ce qu’il apporte sur le terrain. Que ce soit au centre à l’époque ou en 8 avec nous, c’est exceptionnel ! Et c’est le genre de mecs avec qui on aime jouer. Il ne parle pas tout le temps mais quand il parle, il y a une raison valable."

Sa présence était d’autant plus importante que la structure du club lyonnais a évolué ses dernières saisons. Souvent raillé par ses détracteurs et les supporters adverses pour avoir misé sur des anciens internationaux en fin de carrière (Chabal, Nallet, Michalak, Bonnaire) pour faire son trou en Top 14 ; entouré de trentenaires expérimentés connaissant bien le Top 14, le staff a rajeuni l’effectif, en misant sur de nombreux jeunes issus de sa formation (Couilloud, Cretin, Lambey) ou avec un recrutement de joueurs à fort potentiel (Géraci, Laporte, Bamba).

Gagner pour lui

La présence de l’ancien centre était précieuse pour recadrer parfois la jeunesse, comme il le rappelait après son retour contre Castres début novembre. Son absence risque-t-elle de créer un trop gros vide dans le leadership au sein du groupe lyonnais. Félix Lambey ne le pense pas. "Nous avons un effectif différent cette année, qui doit nous permettre d’encaisser son absence, juge-t-il. Mais perdre un joueur comme Mathieu, quoiqu’il arrive, est un vrai coup dur pour le groupe, quel que soit l’effectif. Et au-delà de la question du groupe, sa santé passe avant. Il faut l’aider à surmonter cette épreuve. Nous allons être avec lui, nous allons l’aider."

Comme il n’y a rien de mieux qu’un bon moral pour soigner les blessures physiques, le Lou serait bien inspiré, au-delà de l’obligation de gagner pour rester dans ses objectifs, d’offrir une victoire à son troisième ligne centre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?