Pro D2 - Bayonne en maîtrise, Bourg-en-Bresse s’enlise

  • Les Bayonnais de Gaëtan Germain se sont imposés sur la pelouse de Bourg-en-Bresse vendredi soir.
    Les Bayonnais de Gaëtan Germain se sont imposés sur la pelouse de Bourg-en-Bresse vendredi soir. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Grâce à son pragmatisme et à sa puissance, l'équipe basque a fait respecter la logique en Bresse.

Le gâteau, sans la cerise ! Bayonne est passé près du match parfait à l’extérieur (3-24). Des pénalités pour faire l’écart, deux essais pour enfoncer le clou avant l’occasion manquée de convertir un ultime temps fort.

Les visiteurs voulaient construire leur match. Pragmatiques, ils l’ont fait. Vent dans le dos dans le premier acte, ils capitalisent chaque petite munition par une pénalité de Germain (0-12 à la pause). « Face à une équipe très valeureuse et dans des conditions âpres, nous avions les idées claires, relate le manager basque Yannick Bru. Nous voulions leur imposer une grosse pression physique avec un rideau défensif fort car Bourg-en-Bresse aime bien tenir le ballon. »

En contrôle et sans folie, l’Aviron garnit le tableau d’affichage quand l’USB ne valide pas ses temps forts. Peu à peu, l’équipe basque s’échappe. « À la mi-temps, nous avons demandé de mettre encore plus d’intensité face au vent, c’est ce que nous avons fait, reprend Yannick Bru. Notre banc nous a amené beaucoup, nous avions laissé de la puissance dessus. » Sous la pluie et dans le vent, Bayonne use de sa force et trouve des brèches près des rucks.

Avec à la clé des essais inscrits à l’usure par Monribot puis Amosa. L’Aviron confond toutefois vitesse et précipitation sur une ultime pénalité jouée à la main à la 79e quand le staff aurait préféré la jouer en touche. « Nous manquons de lucidité et aurions pu aller chercher un bonus offensif, reprend Yannick Bru. Mais l’état d’esprit et le résultat sont conformes à notre ambition. La cible est atteinte. »

Bourg-en-Bresse dans le rouge

C’est un fait, Bayonne et Bourg-en-Bresse ne boxent pas dans la même catégorie. Pour que les Violets aient les armes pour lutter, il aurait fallu qu’ils soient à 100% d’engagement, que l’effectif ne soit pas déplumé à certains postes, comme en troisième ligne ou au centre. Et que cette équipe soit en confiance. Malheureusement, sur cette partie, l’USB n’a coché que la première case de tous ces points.

Les Burgiens se sont envoyés en défense mais comme ils ont énormément subi, ils ont fini par commettre des fautes puis encaisser deux essais. Offensivement, les Bressans ont aussi manqué de tranchant et de précision pour réussir à convertir leurs temps forts. « Nous avons eu énormément de pertes de balles, regrette le manager burgien Yoann Boulanger. Il aurait fallu mettre les Bayonnais plus sous pression, leur rendre le match plus dur, plus pénible. Nous n’avons pas su les faire déjouer, nous ne maitrisons pas bien notre jeu. »

Entre une équipe de haut de tableau qui a su compiler les points quand l’occasion se présentait et une formation dans le dur qui bataille sans scorer, la balance a logiquement basculé côté basque. Et avec deux victoires et un nul en sept matchs à domicile, l’USB piétine et retombe en zone rouge.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?