Pro D2 - Enfin récompensés de leurs efforts, les Agenais « se sont payés » !

  • L'entrée de Kolinio Ramoka a été déterminante dans la victoire agenaise.
    L'entrée de Kolinio Ramoka a été déterminante dans la victoire agenaise. DDM - Morad Cherchari
Publié le , mis à jour

Ils voulaient enfin « se payer », les Agenais ont réussi à récompenser leurs efforts en seconde période, pour finalement s'imposer contre Colomiers. Non sans mal, mais cette victoire est précieuse !

​​​Il faisait frisquet vendredi soir à Armandie. Et ce ne sont pas vraiment les quarante premières minutes de cette rencontre qui ont réchauffé le public, venu en petit nombre. Car le SUA n’a pas existé. Brouillons, sans inspiration et même frôlant le ridicule sur certaines actions, les Agenais sont rentrés au vestiaire sous des sifflets justifiés.

« À la pause, on leur a dit de continuer comme ça. Tout allait bien », ironise Sylvain Mirande, assez déçu du premier acte des siens. Heureusement, les partenaires de Vincent Farré ont de l’amour-propre et ils ont su le montrer en seconde période sous une pluie battante mais avec le vent. « Franchement, dans les vestiaires, il y a eu un discours vraiment musclé. Je ne dirai pas ce qu’il s’y est dit, mais on s’est vraiment dit des choses importantes », souligne le capitaine.

En tout cas, force est de constater que ces mots ont été entendus. Car malgré un score défavorable (3-8) et un début de seconde période poussif, le Sporting s’est quand même montré plus inspiré. En témoigne cette action à la 50e minute où un premier essai aurait pu être inscrit sans cette passe en-avant de Martinez.

Merci le banc !

Tout compte fait, et malgré des difficultés à scorer, les Lot-et-Garonnais ont montré un sacré beau visage en seconde période. Seulement trois pénalités encaissées, et une domination de tous les instants et dans tous les compartiments du jeu. Il ne restait plus qu’à prendre le score. Et c’est l’homme en forme de ces dernières semaines, Kolinio Ramoka, qui a enfilé son costume de sauveur. Une juste récompense pour ce joueur qui délivre passe décisive sur passe décisive cette saison. À l’heure de jeu, lancé comme un obus, il a pris le meilleur sur la défense visiteuse et a délivré Armandie.

Mais Ramoka n’est pas le seul à avoir réalisé une grosse entrée. Malino Vanaï, Dave Ryan et Loris Zarantonello ont terminé le travail en mêlée, déjà dominatrice en début de match. Martin Devergie, en numéro 8, a avancé sur chaque impact. Mathieu Lamoulie, à l’arrière, a fait preuve d’une grande sécurité sous les chandelles et d’intelligence dans sa gestion de fin de match. Tout comme Paul Graou, auteur de deux passes décisives. Sans oublier, enfin, Zak Farrance, qui pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, est à créditer d’une grande prestation, conclue par un essai. L’essai libérateur.

Et surtout, l’essai qui permet enfin à Agen de « se payer ». Chose qu’il n’a pas su faire de trop nombreuses fois cette année. Surtout, au classement, les pensionnaires d’Armandie quittent la zone rouge et reviennent très près des Grenoble, Vannes ou Rouen. « On a gagné, c’est bien, mais par contre on a un deal avec les joueurs. On a encore deux matchs à gagner cette année (2021) », lance Sylvain Mirande. Alors cap d’enchaîner enfin ?
 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?