France 7 : Du public, une médaille et des éclairs bleus à Dubaï

  • Les filles du VII ont décroché leur deuxième médaille de bronze en deux week-ends à Dubaï. Les hommes sont venus à bout des Etats-Unis avant de buter en demi-finale sur les Sud-africains. De bon augure pour la suite du circuit mondial… Photos France Rugby et Dubai Sevens
    Les filles du VII ont décroché leur deuxième médaille de bronze en deux week-ends à Dubaï. Les hommes sont venus à bout des Etats-Unis avant de buter en demi-finale sur les Sud-africains. De bon augure pour la suite du circuit mondial… Photos France Rugby et Dubai Sevens
  • Du public, une médaille  et des éclairs bleus
    Du public, une médaille et des éclairs bleus
  • Du public, une médaille  et des éclairs bleus
    Du public, une médaille et des éclairs bleus
Publié le , mis à jour

Une semaine après la reprise du circuit mondial, les Sevens Series ont retrouvé du public ce week-end à DubaÏ. Les équipes de France ont été à la hauteur de l’événement en accédant toutes deux au dernier carré de leur tournoi.

"Je ne veux pas dire de bêtise mais il y a eu 100 000 spectateurs sur tout le week-end, c’est bien ça Carla ? C’était vraiment plaisant d’avoir le retour du public." Sur le chemin du retour de Dubaï, ce dimanche, Seraphine Okemba parlait avec le sourire dans la voix. La meilleure joueuse française à VII de l’année et ses partenaires ont enfin renoué avec l’ambiance si particulière du circuit mondial, ses spectateurs excentriques et sa douce ferveur générale. Une semaine après avoir lancé la saison à huis clos, les organisateurs avaient décidé d’ouvrir les guichets pour proposer une fête à la hauteur de l’événement, les émirats arabes unis ayant fêté, jeudi dernier, les 50 ans de leur création.

Les deux sélections françaises se sont offert de beaux parcours, vendredi et samedi. Après avoir battu - pour la deuxième fois de leur histoire - les Fidji puis les états-Unis, les Bleus ont craqué dans les derniers instants de leur demi-finale face à des Blitzboks irrésistibles depuis la reprise. Le match pour la troisième place a ensuite vu les Tricolores subir un nouveau revers face aux Argentins, leur bête noire de cette deuxième session. L’amertume de la quatrième place est atténuée par les promesses de cette troupe rajeunie : l’électrique Nelson Epee, révélation du tournoi avec six essais, ainsi que les supersoniques Joachim Trouabal et Jordan Sepho ont démontré un potentiel indéniable. Jonathan Laugel, devenu, ce week-end, le Français le plus capé sur le circuit mondial avec 71 étapes à son actif, y trouve de formidables raisons d’espérer : "Nous souhaitons gagner un tournoi. C’est mon rêve désormais. Cela l’est depuis quelque temps mais c’est encore plus fort à présent. Avec cette équipe, je suis assez convaincu que nous avons les moyens de remporter une épreuve." En attendant, les Bleus apprennent : "Les joueurs les plus aguerris apportent beaucoup de sérénité mais notre manque d’expérience nous a quand même joué des petits tours, reconnaît Jérôme Daret. C’est de l’apprentissage, un passage obligé."

"Le bilan est plutôt positif"

L’équipe de France à VII féminine continue sur la lancée des JO avec une nouvelle médaille dans les bagages. Ce week-end, Jade Ulutule et ses coéquipières ont été proches d’accéder à la finale, cédant in extremis face aux Fidji lors de l’ultime match de poule. "Il faut savoir reconnaître quand l’adversaire a réalisé une grande partie, ça a été le cas des Fidjiennes qui ont pris une belle revanche sur leur défaite aux JO", commente Seraphine Okemba. Les Bleues, encore vainqueurs de la Russie lors du match pour la troisième place, se consolent avec une deuxième médaille de bronze consécutive : "Le bilan est plutôt positif pour la reprise : on a pu mettre notre jeu en place et mesurer notre marge de progression. On sait que l’on peut aller plus haut, on connaît notre potentiel. Il y a un peu de frustration mais aussi et surtout beaucoup de détermination pour aller chercher la première place lors des tournois à venir."

Le prochain rendez-vous amènera le grand cirque du VII mondial en Espagne, fin janvier, pour deux étapes successives à Malaga (21-23) puis Séville (28-30). Les Sud-Africains et les Australiennes, auteurs d’un doublé aux Emirats arabes unis, auront une cible dans le dos. Les équipes françaises s’y rendront, elles, avec l’ambition de retrouver le dernier carré, a minima.

Tournoi féminin Matchs de poule : France-Grande-Bretagne 33-12 ; France-Irlande 29-0 ; France-Etats-Unis 28-0 ; Fidji-France 17-12. Classement poule B : 1. Fidji, 12 points ; 2. France, 10 ; 3. Etats-Unis, 8 ; 4. Irlande, 6 ; 5. Grande-Bretagne, 4.

Match pour la 3e place : Russie-France 5-28.

Finale : Australie-Fijdi 5-15.

Tournoi masculin Matchs de poule : Fidji-France 17-22 ; Argentine - France 21-14 ; France - Espagne 33-14.

Classement poule C : 1. Argentine, 7 points ; 2. France, 7 ; 3. Espagne, 5 ; Fidji, 5.

Quart de finale : Etats-Unis - France 12-28. Demi-finale : France-Afrique du Sud 12-19.

Match pour la 3e place : Argentine-France 38-21.

Finale : Australie-Afrique du Sud 7-10.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?