La Section paloise douchée d’entrée

  • Les Palois d’Alexandre Dumoulin, titularisé à l’ouverture, ont raté leurs débuts européens face aux London Irish.
    Les Palois d’Alexandre Dumoulin, titularisé à l’ouverture, ont raté leurs débuts européens face aux London Irish. Focus Images / Icon Sport - Focus Images / Icon Sport
Publié le

La Section tombe d’entrée sur sa pelouse contre une équipe anglaise plus réaliste et efficace surles fondamentaux. Et déjà, les Saracens arrivent…

Dire que le Challenge européen commence mal pour l’équipe béarnaise est un doux euphémisme : sèchement battue par les London Irish dans son antre du Hameau, la formation de Sébastien Piqueronies doit déjà se préparer à recevoir les Saracens, autre ogre anglais, triple champion d’Europe (2016, 2017, 2019) et quintuple champion d’Angleterre (2011, 2015, 2016, 2018, 2019). Dur, dur !

Le score lourd encaissé contre les London Irish est à la fois logique et trompeur. En effet, nul ne sait ce qu’il serait advenu de cette rencontre sans cette tentative d’interception malheureuse de Vincent Pinto (12e), que l’arbitre de la rencontre, l’Écossais M. Grove-White, a choisi de doublement sanctionner : essai de pénalité et carton jaune contre l’arrière palois. Une double peine précoce, dont les Béarnais n’allaient jamais vraiment se relever. Dans la foulée ou presque, l’expérimenté talonneur international argentin Agustin Creevy inscrivait un deuxième essai après pénaltouche, puis un troisième juste au retour des vestiaires. Un doublé meurtrier pour les Palois.

Un doublé pour Cracknell après celui de Creevy

L’heure de jeu n’était pas atteinte que déjà, la messe était dite pour les Londoniens qui allaient s’attacher à quitter le Hameau nantis du bonus offensif. Cela allait être chose faite à la 75e minute avec un essai du troisième ligne centre Oliver « Olly » Cracknell, qui allait même donner un peu plus d’ampleur au score à la 80e minute en s’offrant lui aussi un doublé. Avec une équipe largement remaniée, les Palois n’ont pas démérité et, par séquences, ont produit un bon rugby dans le sillage d’un Alexandre Dumoulin replacé à l’ouverture en l’absence d’Antoine Hastoy. Le jeune demi de mêlée Alexis Levron a inscrit douze des dix-sept points de la section et s’est montré globalement à son avantage, tout comme le numéro 8, Jordan Joseph, auteur d’un bel essai. Las, les Palois se sont montrés bien trop friables en touche pour espérer rivaliser avec la grosse écurie anglaise : quatre essais inscrits par les Anglais découlent, de près ou de loin, d’une touche mal négociée par les Palois.

Au final, les Anglais s’installent en tête de la poule grâce à cette victoire bonifiée. Les Palois, eux, sont lanterne rouge et devront réussir un exploit face aux Saracens de Maro Itoje. Le problème ? Les triples vainqueurs de la « grande coupe » seront sans doute très revanchards après leur défaite inaugurale, samedi à domicile contre Édimbourg. Amis palois, il va falloir serrer le jeu. Sinon…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?