Rugby à XIII - Le renouveau des petits Dragons catalans

  • Après un début de saison raté, les Catalans ont redressé la barre et visent toujours le dernier carré, comme la saison dernière.
    Après un début de saison raté, les Catalans ont redressé la barre et visent toujours le dernier carré, comme la saison dernière. Photo La Dépêche du Midi - Valentine Chapuis
Publié le

Le champion de France 2019 et demi-finaliste de la saison dernière a été à la peine. Mais petit à petit, la réserve des Dragons catalans retrouve le goût de la victoire et n’a pas dit son dernier mot pour la qualification.

Au sein des Dragons catalans, la structure Saint-Estève-XIII catalan est un élément indispensable. En termes de formation, elle répond aux attentes de Bernard Guasch et Steve McNamara. La saison passée, elle a offert deux pépites à l’équipe de Super League : Arthur Mourgue et Mathieu Laguerre. Sur le plan sportif, les petits Dragons animent parfaitement la compétition phare nationale. Dans ce domaine, ils se sont distingués en décrochant deux Coupes de France (2016 et 2018) et un titre national (2019).

« Le déclic à Lézignan »

Cette année, l’équipe coachée par Vincent Duport et Cyrille Gossard a connu, à la surprise générale, un retard à l’allumage avec deux défaites lors des deux premières journées. Deux rendez-vous à Limoux et à Avignon conclus par deux revers dont un cuisant 42-6 en terres avignonnaises. « à Limoux, le contexte était un peu particulier. Des joueurs étaient en stage avec l’équipe de France. Nous n’avons pas disposé de la totalité de l’effectif pour la préparation de cette rencontre. En revanche, à Avignon, on avait touché le fond. Après ce match, nous avons remis des choses au point. Nous étions en droit d’attendre une réaction du groupe, le message a été entendu », explique le coentraîneur Cyrille Gossard.

Après une saine réaction lors de la réception d’Albi (victoire 32-19), la réserve catalane a enfin lancé sa saison à Lézignan où elle a frisé l’exploit sur la pelouse du champion de France (défaite 24-22). « A Lézignan, les garçons ont été dignes d’une réserve d’une équipe professionnelle. Nous avons retrouvé des valeurs et de l’envie. C’était un match intéressant qui, malgré la défaite, a fait du bien psychologiquement. Ce jour-là, l’équipe a aussi retrouvé des repères », ajoute Cyrille Gossard.

Cette équipe a beau être la plus jeune de l’élite (21 ans de moyenne d’âge), il n’en demeure pas moins qu’elle se construit dans la victoire. Elle n’a pas dit son dernier mot même si elle loge actuellement dans le ventre mou du classement. Au printemps, loin des pelouses grasses et boueuses, les jeunes Catalans comptent exposer leur talent. Dans la quête du bouclier Max-Rousié et de la Coupe de France, ils sont prêts pour relever le défi avec les cadors du championnat que sont Lézignan, Carcassonne, Limoux voire Avignon. En avril et après, ils ont bien l’intention de se découvrir.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?