Top 14 - Clermont : Didier Retière nouveau directeur sportif dans un club transition

  • Clermont : Didier Retière a donné son accord pour être directeur sportif
    Clermont : Didier Retière a donné son accord pour être directeur sportif Fred Porcu / Icon Sport
Publié le

L’ancien coach des avants du XV de France, jusqu’alors directeur technique national, a été nommé ce jeudi directeur du développement sportif du club auvergnat. Avec une mission relevée à assumer.

À l’heure où nous écrivions ces lignes, l’officialisation n’était pas encore survenue mais la nouvelle ne laissait plus de place au doute. Elle s'est finalement vérifiée ce jeudi, le club auvergnat ayant officialisé l'information. Didier Retière a donc été nommé directeur du développement sportif de Clermont, comme évoqué dès vendredi dernier dans les colonnes de Midi Olympique.

Après consultation, le futur ex-directeur technique national de la FFR a été choisi par la direction du club auvergnat pour mener le projet du développement du club, allant des jeunes jusqu’à l’équipe professionnelle. Didier Retière entrera au cours du premier semestre 2022.

Il a donné son accord, mais a un préavis de deux mois pour sortir de sa mission de DTN. Le temps pour la FFR et le ministère des Sports de lui trouver un remplaçant. Olivier Magne, Julien Frier, Morgan Champagne ou encore Aurélien Rougerie avaient été également envisagés pour le poste à l’ASMCA, mais le CV et le profil de l’ancien entraîneur du XV de France ont emporté l’adhésion de Jean-Michel Guillon et de ses collaborateurs.

Fin de cycle et transition

La tâche de Didier Retière sera conséquente au regard de la situation actuelle de l’ASMCA, en pleine transition à tous les niveaux. Le club double champion de France reste sur une saison décevante avec deux éliminations en quart de finale et a réalisé une première partie de championnat mitigée.

Surtout, Clermont aborde une période charnière pour l’évolution de son effectif avec une fin de cycle imminente. Plusieurs cadres vont quitter Marcel-Michelin l’été prochain, à commencer par les deux chefs d’orchestre historiques Morgan Parra et Camille Lopez. L’arrière japonais Kotaro Matsushima devrait en faire de même. Plus marquant encore : deux des plus beaux potentiels du club, le pilier Sipili Falatea et le centre Tani Vili, ont également choisi de relever un autre challenge, à Bordeaux-Bègles.

Une quinzaine d’autres éléments arrivent en fin de contrat et, du côté des recrues, seul l’ouvreur Anthony Belleau a pour l’heure été annoncé. Les dirigeants clermontois vont donc avoir des décisions cruciales à prendre dans les semaines et mois à venir. Reste à voir quel sera le poids de Didier Retière dans ces discussions, sachant que Jono Gibbes a une étiquette de directeur sportif qui lui donne de larges prérogatives.

En tant que formateur, l’ancien coach des avants tricolores voudra aussi donner le ton de la politique de formation locale, dans un club qui est quelque peu rentré dans le rang en termes de production de pépites. Qu’on se le dise, le renouveau de Clermont passera par Didier Retière.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent BISSONNET (avec P.-L.G.)
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?