Féminines - Élite 1 - Le contraste de Chilly-Mazarin

  • Shannon Izar, balle en main face à Lille-Villeneuve-d’Ascq, avant de s’envoler avec les Bleues de France VII vers Dubaï.
    Shannon Izar, balle en main face à Lille-Villeneuve-d’Ascq, avant de s’envoler avec les Bleues de France VII vers Dubaï. Photo Patrick Laudignon
Publié le

Partagé entre la lutte pour les phases-finales et celle pour le maintien, Chilly-Mazarin est un club irrégulier malgré lui, qui se métamorphose suivant la présence ou non des septistes.

Nous aurions pu vous parler du choc du week-end entre le vice-champion de France, Blagnac, et le Stade bordelais, nouveau cador, et tous deux leader de la poule B. Mais suite aux doutes qui planent sur la tenue de cette affiche, zoom sur Chilly-Mazarin, un club discret et à part qui s’apprête à jouer une rencontre tout aussi considérable à Lyon.

« C’est un match important mais pas capital, relativise le manager des banlieusardes, Yvan Dury. Nous ne sommes qu’à la mi-saison mais cela reste une date cochée d’une croix rouge. Nous n’allons pas jouer masqués. Nous allons à Lyon pour prendre des points. » Lui qui avait fixé à ses joueuses l’objectif de terminer entre la troisième et la cinquième place est quatrième (et donc dans les clous) de la poule qui semble la plus relevée.

Mais tout peut aller très vite car les Franciliennes n’ont que quatre points d’avance sur la sixième et avant-dernière place, occupée par les Lyonnaises. La septième étant réservée au forfait général des Bayonnaises. « Il y a deux championnats en un. Il y a trois équipes au-dessus : Bordeaux, Blagnac et Montpellier. Et puis derrière nous, Lille-Villeneuve-d’Ascq et Lyon, avec qui nous allons nous tirer la bourre jusqu’à la fin de la saison. » Le meilleur de ce second peloton sera donc récompensé d’une place en phase finale mais qu’adviendra-t-il du dernier ?

En début de saison, la FFR avait projeté des Play-Down, où le sixième de la poule A devait affronter le septième de la poule B et inversement, les deux perdants se retrouvant relégués, les deux vainqueurs jouant une finale de maintien, condamnant le finaliste à un dernier match de barrage contre le champion d’Élite 2. Suite au forfait de l’ASB, il semblerait injuste de voir le sixième de la poule A entamer ces longues phases finales par une victoire sur tapis vert. Pour le moment, la FFR n’a pas communiqué sur la suite.

La particularité des septistes

Mais la véritable particularité de Chilly-Mazarin, c’est qu’il reste un véritable point de chute pour les septistes. Situé à quinze minutes en voiture de Marcoussis, où les joueuses de David Courteix sont régulièrement en stage quand elles n’ont pas une étape autour du globe, le club limite les complications et l’équipe change complètement de visage suivant leur présence ou non. « Les septistes ont des qualités impressionnantes. Elles sont rapides et très joueuses, c’est une grosse plus-value. »

Dans ses rangs, quatre médaillées olympiques : Chloé Pelle, Coralie Bertrand, Lina Guérin et Shannon Izar, avec des horaires d’entraînements modifiés pour elles, ces dernières souvent absentes sont plus intégrées que jamais. « Suite à la grosse coupure que nous avons eue après les JO, nous avons eu plus de temps avec le club, reprend cette dernière. Cela fait quelques années que l’on côtoie le groupe donc on commence à bien les connaître. Et puis, quand on joue à VII, on a l’habitude de toujours s’adapter, donc on s’en sort. »

Fraîchement remise de son choc thermique depuis Dubaï, Shannon Izar et ses compères vont assurément accentuer l’aspect déjà offensif des Rouge et Blanche. De plus, elle assure que « ça va chambrer après la rencontre », car elles défieront Séraphine Okemba et Chloé Jacquet, également médaillées à Tokyo. Bien du spectacle est attendu samedi, à 15 heures, du côté de Lyon, pour une rencontre équilibrée sur le papier, fait plutôt rare dans ce championnat.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?