Nationale - Yassine Jarmouni, le fer de lance ardéchois

  • Yacine Jarmouni, formé au Rugby Club olympique du Salagou, a connu une carrière faite de hauts et de bas. Mais le Marocain semble avoir trouvé son équilibre en Ardèche.
    Yacine Jarmouni, formé au Rugby Club olympique du Salagou, a connu une carrière faite de hauts et de bas. Mais le Marocain semble avoir trouvé son équilibre en Ardèche. Photo MaxPPP
Publié le

Blessé en début de saison, le numéro 8 du RCAV Yassine Jarmouni a trouvé son rythme de croisière et devient une des pièces maîtresses de l’effectif ardéchois.

Il a tout pour devenir l’un des chouchous des supporters du RCAV. Yassine Jarmouni, arrivé à l’intersaison en Ardèche de Valence-d’Agen, fait déjà l’unanimité. Sa force de pénétration impressionnante lui permet de casser les lignes et de faire jouer ensuite. Le manager Ousmane Touré disait d’ailleurs de lui récemment : « C’est un troisième ligne complet, explosif, puissant, gros défenseur. Il peut aussi sauter, il est à l’aise ballon en main. Il découvre le niveau de la Nationale et nous apporte déjà beaucoup. » 

Pourtant, sa carrière a connu un coup d’arrêt, lorsqu’il évoluait en ProD2 du côté de Narbonne : une méchante blessure, avec rupture d’un ligament croisé à un genou, va l’empêcher d’aller plus loin. Aussi, après l’Aude, il répond aux sollicitations de Castanet (Fédérale 1) puis de Valence-d’Agen (Fédérale 1) la saison dernière.

Une bonne intégration

Mais la crise sanitaire a rapidement eu raison du championnat et c’est quasiment une saison blanche que l’international marocain a disputée. Par l’intermédiaire d’Alexis Renou (ouvreur à Valence-d’Agen et passé par Aubenas-Vals), le contact est établi avec le staff. « J’ai eu cette opportunité de rebondir en Nationale et je l’ai saisi », explique Yassine Jarmouni, qui poursuit : « Aubenas joue le maintien et est en construction : j’ai accepté sans hésiter. » 

S’il a raté les quatre premiers matchs pour des petits soucis musculaires, il s’est rapidement fondu dans l’effectif : « Nous avons un bon groupe, jeune, qui vit très bien ensemble. Il se construit petit à petit et malgré des défaites, l’état d’esprit est très bon. » 

Auteur depuis quelques matchs de performances XXL, Yassine Jarmouni est le fer de lance du RC Aubenas-Vals, présent au four et au moulin, comme lors de la victoire contre Cognac-Saint-Jean-d’Angély (28-6) où il s’est retrouvé dans tous les bons coups. Pour autant, rien n’est acquis et à l’instar de son entraîneur, il veut bien mettre de côté les « défaites encourageantes », comme celles enregistrées à Suresnes, ou contre Massy et Nice : « Après Soyaux, nous devrons mettre une grosse intensité contre Dax. Il faut gagner en faisant preuve de détermination avec un état d’esprit conquérant. » 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?