Vers un changement de formule en Pro D2 ?

  • Le modèle qui a consacré l’Usap champion de France de Pro D2 puis qui a installé Biarritz en Top 14 a peut-être fait long feu : un changement est à l’étude.
    Le modèle qui a consacré l’Usap champion de France de Pro D2 puis qui a installé Biarritz en Top 14 a peut-être fait long feu : un changement est à l’étude. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Même si l’idée n’est pas nouvelle, plusieurs présidents de clubs de Pro D2 ont récemment remis sur la table une éventuelle modification des conditions d’accession en Top 14. En clair, ces derniers souhaitent que le premier de la phase régulière accède directement à l’étage supérieur. Et le projet fait son chemin…

Et voilà qu’une nouvelle modification de la formule d’accession en Top 14 refait surface. L’idée n’est pas nouvelle, mais elle a de nouveau été débattue lors de la réunion des présidents qui s’est tenue à Nice en début de semaine dernière. Qu’en est-il exactement ? Souvenez-vous. En amont de l’élection pour la présidence de la LNR en mars dernier, plusieurs présidents de clubs de Pro D2 avaient émis le souhait qu’une réforme soit entreprise quant aux modalités d’accession des équipes Pro D2 en direction du Top 14.

En clair ? Depuis la saison 2017-2018, les six premiers clubs de Pro D2, à l’issue de la phase régulière, disputent des phases finales pour décrocher la montée en Top 14. Les deux premiers étant directement qualifiés pour les demi-finales, avec l’avantage de recevoir. Le premier de la saison régulière n’est donc plus directement promu en Top 14. C’est désormais l’équipe qui remporte la finale d’accession qui accède à l’étage supérieur. Le perdant de ce match dispute un dernier barrage d’accession-relégation en recevant le 13e de Top 14, pour tenter de valider son ticket en première division professionnelle.

Seulement voilà, pour beaucoup, recevoir en demi-finale ne récompense pas suffisamment le leader de la phase régulière après de longs mois de compétition. Plusieurs présidents de Pro D2, dont Philippe Tayeb (Bayonne) aimeraient qu’on revienne à ce qui se faisait avant : à savoir une montée directe et un titre de champion de France décerné au premier du championnat à l’issue de la phase régulière.

Un barrage entre Nationale et Pro D2 ?

Une manière pour ce club de préparer la saison à l’échelon supérieur dans de meilleures conditions, notamment en ce qui concerne le recrutement. Le Lou (champion en 2016) ou encore le Racing 92 (champion en 2009) avaient bénéficié de ce système par le passé, leur permettant de pérenniser leur position. Dans ce projet, seules les équipes classées de la deuxième à la cinquième place seraient alors amenées à disputer la phase finale quand, aujourd’hui, le sixième y prend également part. Ainsi, après les demi-finales (2e contre 5e et 3e contre 4e), le vainqueur de la finale se verrait proposer de disputer l’Access Match contre le 13e du Top 14. L’idée fait son chemin et les convaincus semblent être de plus en plus nombreux.

Mais, ce n’est pas tout. Un autre projet est en passe de voir le jour. Dans l’hypothèse où cette première proposition serait adoptée dans les mois à venir par le Comité directeur de la LNR puis votée en Assemblée Générale, plusieurs présidents de Pro D2 entendent également défendre l’idée d’un match de barrage entre le 15e de Pro D2 et le finaliste de la Nationale. À ce jour, les deux derniers de Pro D2 descendent à l’étage inférieur quand les deux finalistes de la troisième division grimpent dans le monde professionnel. Sauf que. Si pour la première réforme, la LNR n’aura pas besoin de l’accord de la FFR pour entériner la décision, il en sera différemment pour celle-ci. Et pour cause.

La Nationale relève des prérogatives fédérales. Or, il apparaît aujourd’hui peu probable que Bernard Laporte et son équipe, qui se sont battus pour créer cette division censée préparer au mieux les clubs à la sphère professionnelle, acceptent de limiter les possibilités d’accession des équipes de Nationale. À suivre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Arnaud BEURDELEY
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
neotaist Il y a 9 mois Le 21/12/2021 à 09:21

ce serait effectivement plus réaliste au vu de la saison du premier.