Goutta-Deylaud, un choix de caractères pour remettre le SUA à flot

  • Bernard GOUTTA.
    Bernard GOUTTA. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après l’éviction de Regis Sonnes, Sylvain Mirande et David Ortiz sont restés aux commandes du SUA pendant deux mois. Avant Noël, Jean-François Fonteneau a décidé de renforcer son staff, malgré les améliorations constatées.

« Ils avaient failli entraîner ensemble à Colomiers », souriait Jean-François Fonteneau. C’est finalement à Agen que les deux hommes vont se retrouver. Bernard Goutta et Christophe Deylaud seront à Armandie dès le 1er janvier 2022. Le premier est nommé en tant que manager, pour trois ans. « Il était une priorité pour nous », a d’ailleurs assumé Fonteneau. Même si ce dernier a quand même rencontré d’autres potentiels managers, tels que Richard Dourthe, Alain Hyardet ou encore David Aucagne pour ne citer qu’eux.

Le second est, quant à lui, la cerise sur le gâteau pour les supporters. Il est intervenu en tant que consultant pendant une grosse semaine en octobre avant de quitter le navire. Car « Christophe est un dominant », avait avoué le président. Cette fois-ci, c’est bien sur le pré que l’ancien toulousain officiera. David Ortiz explique : « Nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous réunir pour définir le rôle de chacun. Mais Christophe va nous accompagner sur le terrain et Bernard aura une vision d’ensemble. »

Le nouveau duo sera donc chargé de solidifier les bases déjà mises en place par David Ortiz et Sylvain Mirande, « qui se sont émancipés ces dernières semaines et à qui je tire mon chapeau », a conclu l’homme fort du SUA. Un quatuor va donc se former jusqu’à la fin de la saison.
 

Les joueurs rassurés

Au mois d’octobre, lors de l’éviction de Régis Sonnes, les joueurs ont tenu à conserver le tandem de jeunes entraîneurs. Le capitaine Farré assume : « ils se sont révélés (Ortiz et Mirande, N.D.L.R.). Et je pense qu’avec cette petite dynamique, on a montré à « Jeff » qu’il y a vraiment quelque chose entre eux et les joueurs. Régis n’était pas le responsable et son départ nous a fait prendre conscience des choses malheureusement. »
Mais le leader du groupe confie aussi que les prochaines arrivées vont faire du bien : « Je parle au nom des joueurs. Goutta et Deylaud sont des grands noms. J’étais fan de Bernard lorsqu’il était joueur. Mais ils vont surtout amener de la stabilité à Agen. Goutta a signé pour trois ans, c’est bien. C’est ce qu’il manque au club. On va pouvoir construire sereinement, nous avons vraiment hâte. »

Surtout, les joueurs concernés par une fin de contrat vont pouvoir enfin en savoir plus sur leur avenir. En témoigne la prolongation de la pépite Sam Nollet en début de semaine (lire aussi en page 19). Fin janvier, on devrait y voir déjà plus clair quant à la vingtaine de fins de contrats.
 

Quid de la dynamique en cours ?

Même si ces arrivées semblent satisfaire tout le monde, il faut se poser une question. Ne vont-elles pas ralentir la meilleure dynamique enclenchée ces dernières semaines ? David Ortiz se veut rassurant. « On savait que ça allait bouger. D’ailleurs, les joueurs en avaient besoin. Avec Sylvain, cela nous enlève un peu de pression. Christophe et Bernard sont des hommes intelligents. Le but est de poursuivre la dynamique en apportant davantage de stabilité et de sérénité grâce à leur expérience. »

Le quatuor va donc prendre forme dès la reprise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’entre les prolongations, le recrutement et le maintien à assurer, les prochaines semaines ne vont pas être de tout repos à Armandie.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu Vich.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?