Pro D2 - Oyonnax bouscule les pronostics

  • Le demi de mêlée Charlie Cassang (Oyonnax) lors de la victoire 70-0 contre Narbonne
    Le demi de mêlée Charlie Cassang (Oyonnax) lors de la victoire 70-0 contre Narbonne Icon Sport - Romain Biard
Publié le

En début de saison les entraîneurs de Pro D2 n’avaient pas fait du club de l’Ain leur favori, et pourtant...

«En juillet, j’aurais signé pour virer à la trêve avec 55 points. » Le constat posé par Joe El Abd ne manque pas de renvoyer aux pronostics de début de saison établis par les entraîneurs de ProD2. Quatorze d’entre eux s’étaient alors prononcés pour faire de Bayonne l’incontestable patron, de Vannes son dauphin attitré et pour ne promettre à Oyonnax qu’une simple place de barragiste à Mathon. En décembre les certitudes de l’été apparaissent sérieusement bousculées, autant par les Montois que par les Oyomen qui restent sur une suite de sept victoires et qui après des débuts mitigés, avec une défaite à domicile face à Colomiers, ont conclu la phase aller sur un 70 à 0 face à Narbonne leur apportant leur cinquième bonus offensif et scellant tout autant leur place de deuxième au classement que celles de meilleure défense et de deuxième attaque.
 


Victoire à Mont-de-Marsan


Au regard de ce parcours, la question du comment trouve sa réponse dans une défaite, celle concédée à Rouen (25-16) lors de la 8e journée. Joe El Abd s’en explique : « Nous avons connu un premier bloc compliqué par les blessures, avec deux défaites contre Colomiers et à Nevers. Ces matchs nous aurions pu les gagner. En revanche, nous méritions de perdre à Rouen de par notre manque d’engagement. Suite à cette défaite, il y a une remise en cause, une prise de responsabilités. »
Depuis, Oyonnax surfe sur la vague du succès, porté par le discours de son coach : « Nous sommes dans l’exigence, la recherche constante de l’excellence. Nous voulons gagner mais nous voulons aussi nous inscrire dans l’avancée lors de chacun de nos matchs. Aujourd’hui, nous avons encore une marge de progression. Il y a toujours des choses à améliorer, des détails à rectifier. »
Au rang des rares déceptions, le patron des Oyomen cite bien sûr les trois revers de la première moitié du championnat. Au rang des satisfactions, il évoque la victoire face à Mont-de-Marsan au même titre que celle rapportée du derby à Bourg-en-Bresse non sans ajouter : « J’ai hâte d’être au match retour. » Mais il retient aussi « l’état d’esprit du groupe. Nous avons des joueurs sérieux, à l’écoute. Ils sont résolus à toujours faire plus et mieux». Au nom de cette exigence Oyonnax a retrouvé sa défense de fer et construit une attaque que Joe El Abd, malgré les 53 essais déjà inscrits, juge encore perfectible, « dans le réalisme nous aurions pu faire mieux ». En attendant la reprise, il se projette : « Nous sommes engagés ensemble pour créer des souvenirs pour nous, pour notre club, pour notre ville. »

 

 
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?