United Rugby Championship - Contre les Zebre, Trévise a imposé sa loi

  • Les Trévisans de Toa Halafihi sont sortis vainqueurs du seul match d’URC du Boxing Day.
    Les Trévisans de Toa Halafihi sont sortis vainqueurs du seul match d’URC du Boxing Day. Ipp / Icon Sport - Ipp / Icon Sport
Publié le

Vendredi, à Parme, les trévisans sont ressortis vainqueurs du derby italien. Ils affirment leur domination territoriale et consolident leur bonne position au classement général.

Vendredi, en guise de réveillon, les Lions de Trévise se sont offerts des Zebre à la sauce parmesane. Seul match de la 8e journée à avoir pu se jouer ce week-end (les quatre rencontres de dimanche ont été reportées), le derby italien a vu les Trévisans triompher de leurs voisins. Sur la pelouse de Sergio-Lanfranchi, les hommes de Marco Bortolami l’ont facilement emporté (39-14), empochant une victoire bonifiée qui leur permet de grimper à la sixième place au général, à égalité de points avec les Ospreys (4e).
Depuis quelques mois, l’écart entre les deux équipes italiennes tend à se creuser et vendredi, il s’est à nouveau vérifié sur le terrain. Bien guidés par l’impeccable sud-africain Rhyno Smith, les visiteurs sautent à la gorge d’une formation des Zebre bien tristounette dès les premières minutes. Méthodiques, ils vont une première fois à dame par l’intermédiaire de Federico Ruzza (16e), à la suite d’une séquence de jeu au près.

Une longue agonie

Moins vifs que leurs homologues, les Parmesans laissent ensuite Monty Ioane manœuvrer leur défense avec une facilité déconcertante, pour servir Giovanni Pettinelli, et donc creuser l’écart à la demi-heure de jeu avec un nouvel essai. Facile, c’est aussi l’adjectif que l’on pourrait accoler à la réalisation de Tommaso Menoncello, qui parvient à son tour à mettre dans le vent des locaux en filant à l’essai après avoir battu trois défenseurs (34e). En mode prédateur, les partenaires d’Edoardo Padovani mènent largement 24-0 à la pause et l’issue du match ne fait -déjà- presque plus de doute. Par la suite, si deux essais inscrits par les Zebre à l’heure de jeu font figure de légers sursauts au milieu d’une longue agonie, il est déjà bien trop tard. Score final : 39 à 14 pour les Trévisans.

Les Parmesans n’auront donc pas mis fin à leur série cauchemardesque, eux qui restent orphelins de victoire depuis février. De l’autre côté, leurs voisins s’offrent un beau cadeau de Noël, la mine rendue joyeuse par les cinq points de la victoire bonifiée. Surtout, ils confirment leur suprématie italienne, en s’installant tranquillement au milieu des places qualificatives (même s’ils ont un match en plus), alors que les Zebre végètent à la dernière place. Rappelons que la saison dernière déjà, après un Pro 14 catastrophique et conclu sans aucune victoire, les Trévisans étaient parvenus à se relever, soulevant finalement la Rainbow Cup. Dimanche, ils retrouveront leurs voisins pour un deuxième derby consécutif. Ils pourront alors confirmer que, dans la savane du rugby italien, les rois sont bel et bien les Lions.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Vidal
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?