La Rochelle en mode partiels pour se rendre à Castres

  • Les Rochelais veulent frapper fort loin de Deflandre.
    Les Rochelais veulent frapper fort loin de Deflandre. Icon Sport
Publié le

À l’aube d’un double déplacement, ne manque plus aux Maritimes qu’un succès fondateur loin de Deflandre pour confirmer leur retour au premier plan.

« Bonnes fêtes…et ne mangez pas trop ! » Taquin, Uini Atonio, au moment de quitter la salle de presse de Deflandre, lundi soir, après avoir digéré les tempétueuses conditions climatiques du match remporté face au LOU (25-3) avec – cerise sur le gâteau – bonus. Ce conseil culinaire, le colosse rochelais n’avait d’ailleurs pas manqué de se le dicter à lui-même, quelques instants plus tôt, au regard de l’autre copieux menu à venir. Celui d’après réveillon. À savoir deux déplacements de rang, à Castres puis à Toulon : « Maintenant, il nous faut un gros résultat à l’extérieur pour confirmer les bons matchs à la maison. Il faut attaquer la semaine avec un peu plus d’envie. La période des fêtes est toujours délicate. Le risque est de manger un peu trop ou boire des canons de plus. Contre Lyon, c’était bien mais il ne faut pas non plus s’enflammer. » « Si c’est le moment d’aller claquer un succès à l’extérieur ? À chaque fois qu’on se dit ça et qu’on va à Castres, on en prend 30, n’oublie pas un Jérémy Sinzelle également sur ses gardes. Castres, on le prépare toujours très mal…Il faut se dire les choses aussi. »

« Un grand examen »

« Castres est une équipe avec de beaucoup de fierté, abonde Ronan O’Gara. Ce sera un grand examen pour nous et ces prochaines semaines vont déterminer notre classement final. On a besoin d’avoir la même attitude qu’à Clermont où on a perdu d’un point. » Ou qu’à Brive, seule terre adverse où l’élève Stade rochelais a levé les bras cette saison. C’était à la mi-octobre, au forceps (6-8). Pas forcément le match référence par excellence. « Notre début de saison n’a pas été au niveau espéré. Maintenant que l’on est lancé, il faut continuer à engranger de la confiance et des repères pour monter en puissance sur la fin de saison. Cela passera par une ou des victoires à l’extérieur, sait par expérience le double champion de France Brice Dulin. Il faut être conscient que ce qu’on a fait jusqu’à présent, c’est bien, mais il va falloir fournir des efforts supplémentaires car on se sait attendus. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?