Transferts, prolongations, fin de contrat... Les indiscrétions du Midol

  • Le président lyonnais a de nouveau fermé la porte à un départ anticipé de Pierre Mignoni.
    Le président lyonnais a de nouveau fermé la porte à un départ anticipé de Pierre Mignoni. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Retrouvez en avant-première les principales infos des championnats professionnels français et internationaux. Cette semaine, du Top 14, de la Pro D2 et de l'international.

Vers des jauges proportionnelles

Les clubs professionnels croisent les doigts. Mercredi, un amendement visant à établir les jauges dans les stades en fonction de la capacité d’accueil a été voté par la commission des lois de l’Assemblée nationale. La restriction du public dans les stades, en vigueur à partir du lundi 3 janvier, pourrait donc être allégée. Le projet de loi doit passer devant le Parlement et le Sénat dans les prochains jours. Au lieu de la limite des 5 000, le quota serait fixé selon la capacité du stade. Reste à savoir dans quelle proportion. Le pourcentage doit encore être fixé. Pour rappel, la limitation des affluences n’a pas de date butoir, le sujet allant probablement être réexaminé dans le courant du mois de janvier en fonction de l’évolution de la pandémie.

Lyon : Roubert tient à Mignoni

Sous contrat jusqu’en juin 2023, Pierre Mignoni poursuivra-t-il l’aventure lyonnaise au-delà de cette échéance ? Si le manager n’a toujours pas arrêté sa décision, son président Yann Roubert compte bien le convaincre. En tout cas, il a de nouveau fermé la porte à un départ anticipé de l’ancien demi de mêlée international : « S’il y a des rumeurs, elles sont complètement fausses et infondées, a confié Yann Roubert sur rugbyrama.fr. L’avenir du Lou est avec Pierre Mignoni, puisque Pierre est sous contrat avec nous jusqu’en 2023 au moins. Et s’il estime que notre club peut continuer à progresser avec lui et inversement, j’espère qu’il le sera encore au-delà. On discute à ce sujet, mais on ne se laissera en aucun cas dicter notre timing. »

Biarritz : Jonas et Miller conservés

Le BOPB s’attache à conserver ses forces actuelles. Révélation du début de saison, l’arrière sud-africain Joe Jonas (21 ans) a signé un nouvel engagement de deux ans le liant au club basque jusqu’en 2024. Le pilier droit australien Guy Millar (29 ans), titularisé à neuf reprises sur la phase aller, est aussi désormais engagé jusqu’à cette échéance. Le deuxième ligne Johan Aliouat (28 ans), qui compte 60 matchs avec le BO, a, lui aussi, paraphé un nouveau bail de trois ans, soit jusqu’en juin 2025.

La Rochelle : Tabu en joker de Gourdon

Dans la foulée l'arrêt de carrière de Kévin Gourdon, La Rochelle se renforce en troisième ligne. Le club maritime a recruté le Fidjien Kavekini Tabu (28 ans, 1,90 m, 96 kg) jusqu’à la fin de la saison. L’international à VII, licencié au sein du club de Yamaca, va débarquer comme joker médical dans les jours à venir.

Stade français : Kakovin rempile

Comme révélé sur rugbyrama.fr, le pilier du Stade français Vasil Kakovin (31 ans, 25 sélections) a prolongé son engagement dans la capitale de deux saisons supplémentaires. Passé par Brive, Toulouse et le Racing 92, le gaucher géorgien sera Parisien au moins jusqu’en 2024. Cette saison, il a disputé onze matchs avec les Soldats roses, dont cinq en tant que titulaire.

Perpignan : le club convoqué pour insultes sur une arbitre

Perpignan est de nouveau convoqué devant la commission de discipline en raison d’incident survenu dans les tribunes lors de la venue de Castres, dimanche dernier. Le club a condamné « fermement les injures d’un spectateur auprès des acteurs de la rencontre ». Comme relaté par L’Indépendant, un supporter perpignanais a copieusement injurié le cinquième arbitre, en l’occurrence Doriane Domenjo, dans des termes violents portant atteinte à sa féminité. L’Usap devra répondre de ce débordement le 5 janvier prochain.

Toulon : fin de saison pour Dachary

Victime d’une rupture du ligament croisé d’un genou début décembre, Théo Dachary a été opéré avec succès en début de semaine. L’ancien Biarrot était sorti blessé lors du déplacement à Pau et sera donc éloigné des terrains durant plusieurs mois. Le trois-quarts centre arrive en fin de contrat avec le RCT.

Bayonne : quatre recrues confirmées

L’Aviron bayonnais a officialisé l’engagement de quatre recrues en vue de la saison prochaine. Comme déjà évoqué dans ces colonnes, l’ailier clermontois Bastien Pourrailly (27 ans), le deuxième ligne et capitaine de Nevers Thomas Ceyte (30 ans), le troisième ligne de Carcassonne Pierre Huguet (26 ans) et le talonneur de Brive Thomas Acquier (32 ans) porteront les couleurs du club basque dès cet été. Par ailleurs, le troisième ligne Paul Beltran (20 ans), le talonneur Louis Ortolan (19 ans) et le centre Hugo Fourquet (19 ans) ont signé de nouveaux contrats avec l’Aviron.

Nevers : Reynolds jusqu’en 2024

Arrivé en 2020 en provenance des Lions, Shaun Reynolds (26 ans) va poursuivre l’aventure avec Nevers. L’ouvreur sud-africain a officiellement signé un nouveau contrat de deux ans avec le club de la Nièvre.

Moins de 20 ans : le stage et le test prévus en Italie annulés

Les Bleuets n’iront pas en Italie. Le stage préparatoire au Tournoi des 6 Nations a été annulé pour raisons sanitaires. Le match contre les homologues italiens, programmé lors de cette période, a aussi été retiré de l’agenda. « C’est une déception pour les jeunes, mais pour nous aussi après le travail effectué. Mais la santé passe avant tout et c’est la décision la plus raisonnable », a réagi Sébastien Calvet, le manager France Jeunes sur le site officiel de la FFR. Ce stage devait réunir 60 joueurs. Finalement, c’est un groupe réduit de 26 joueurs qui aura l’occasion de partager les entraînements du XV de France du 24 au 30 janvier, avant d’entamer la compétition, le 4 février, à Mont-de-Marsan, face à l’Italie.

Russie : un sélectionneur sud-africain intronisé

La Russie a un nouveau sélectionneur : un mois après le départ du Gallois Lyn Jones, le Sud-Africain Dick Muir a été officiellement nommé. Le technicien avait officié en tant qu’adjoint au sein des Springboks ou comme manager des Sharks.

Super Rugby : le calendrier chamboulé

La variante Omicron a amené les organisateurs du Super Rugby Pacific à revoir leurs plans en raison des nouvelles restrictions de voyage en Australie et Nouvelle-Zélande. Les huit premiers tours se joueront de chaque côté de la Mer de Tasman. Le match d’ouverture opposera le 18 février les Moana Pasifika aux Blues, au Mt Smart Stadium d’Auckland tandis que, toujours côté néo-zélandais, les Chiefs accueilleront les Highlanders à Hamilton et les Crusaders accueilleront les Hurricanes à Christchurch. En Australie, les Fijian Drua seront baptisés face aux Waratahs le même week-end.

Angleterre : Leicester visé par une enquête pour son salary cap

Les Leicester Tigers, actuels leaders de Premiership, sont dans le collimateur des dirigeants de Premiership. Une enquête a été ouverte pour déterminer si oui ou non le club des Midlands a contourné les règles du salary cap.Le Times a révélé que des joueurs des Tigers auraient reçu « des paiements de droits d’image officieux » par le passé. Les liens entre le club historique et la société Worldwide Image Management sont au cœur du sujet. « Les Leicester Tigers sont conscients des allégations faites contre le club concernant des paiements liés aux droits d’image. Le club coopère avec Premiership Rugby, qui se penche sur cette affaire historique, et a rencontré des représentants de Premiership Rugby pour discuter de ces allégations », a réagi le club par communiqué. Selon le règlement du championnat anglais, tout dépassement du salary cap de plus de 200 000 £ pourrait entraîner des amendes, une déduction de 50 points, voire une relégation automatique en deuxième division comme ça avait été le cas pour les Saracens il y a deux ans.

Bath : l’ouvreur springbok Bosch dans le viseur

Bath se cherche encore un ouvreur de stature internationale : selon The Rugby Paper, le club du Somerset souhaiterait attirer le numéro 10 international des Sharks Curwin Bosch (24 ans, 2 sélections). Le Springbok est sous contrat jusqu’en 2023 mais son contrat comporterait une clause de sortie.

Trévise : Ioane reste fidèle

Le Benetton Trévise a annoncé la prolongation de son ailier international italien, Monty Ioane (27 ans, 9 sélections), désormais engagé jusqu’en juin 2024. Australien d’origine, le trois-quarts aile est un joueur majeur de la Squadra Azzura et de la formation trévisane, avec laquelle il a enchaîné sept matchs comme titulaire cette saison.

Algérie : Mermoz pense au Mondial 2023

Maxime Mermoz (35 ans, 35 sélections), retraité depuis 2020, pourrait reprendre le fil de sa carrière pour tenter de qualifier l’Algérie à la Coupe du monde 2023 : « La question est légitime, a déclaré Maxime Mermoz sur DZ rugby TV, la chaîne de télévision de la Fédération algérienne de rugby. Depuis 2020, je n’ai pas rechaussé les crampons. Si ma santé le permet (il a des soucis d’oreille interne, NDLR), ce serait un réel plaisir de rejouer, porter ce maillot de l’Algérie et faire de belles choses. Je ne peux pas dire jamais, je ne peux pas dire oui, mais aujourd’hui, j’en ai la possibilité. » L’ancien joueur de Toulouse, Perpignan ou encore Toulon, membre de la Commission Elite de la Fédération algérienne de rugby, remplit les conditions pour jouer avec l’Algérie depuis l’assouplissement des règles d’éligibilité. Sa dernière sélection en Bleu remonte à mars 2016.

Discipline : Tuisova requalifié en avance

Initialement suspendu pour quatre rencontres, le 15 décembre dernier, Josua Tuisova va pouvoir retrouver les terrains une semaine plus tôt, soit dès ce week-end. L’ailier fidjien a bénéficié d’une réduction d’une semaine après avoir sollicité l’application, auprès de World Rugby, du dispositif « Head Contact Process – Coaching Intervention Application » donnant lieu à la mise en place d’un atelier d’entraînement portant sur la technique de plaquage. Le Toulousain Joe Tekori avait été le premier à y avoir recours, la saison passée. Par ailleurs, le deuxième ligne de Montpellier Bastien Chalureau, exclu lundi à Biarritz, n’a reçu qu’un match de suspension.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?